Marronnier, serpent…de rivière: régulièrement, on s’interroge…

La France possède le plus grand réseau de voies navigables en Europe. Une barge empruntant canaux et rivières peut transporter autant de marchandises que 200 camions. Alors pourquoi ce mode de transport beaucoup plus écologique a-t-il été totalement délaissé ?Enquête Bastamag.

…D’abord « une question de choix politique »…que sont les millions de la rénovation au regard des bienfaits que ce choix génèrerait?

Sauf que faute de moyens, justement, ladite infrastructure se dégrade. En février 2018, le Conseil d’orientation des infrastructures, présidé par le député Philippe Duron, estimait dans un rapport le montant de la régénération du réseau à 245 millions d’euros par an pendant dix ans. Il faut draguer les canaux, réparer les écluses, étancher les berges… A cette somme s’ajouteraient encore 30 millions d’euros de modernisation, essentiellement l’automatisation des écluses. « Il faut rendre le service plus efficace, en gardant des amplitudes horaires qui permettent de travailler – sur la route, on ne s’arrête pas le soir, on roule toute la nuit »

Cet article a été publié dans Accueil, EAU, Energie-climat, Pollution avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *