Invasion de la publicité dans l’espace public: réunion publique ce 06 octobre, 18h30

« Marre de l’invasion de la pub vidéo dans l’espace public ?
Le collectif Stop Pub Pays Basque Adour demande une interdiction des panneaux numériques énergivores et agressifs sur l’ensemble des communes du BAB, Bidart et Boucau.
C’est ce que prévoit de faire Bidart et c’est déjà le cas au Boucau; mais dans le dernier projet à notre disposition, Boucau prévoit d’autoriser les panneaux pub vidéo !

Vous êtes tous sollicités pour donner votre avis lors de la réunion publique, sinon il n’y aura quasiment que celle des publicitaires ! »

L’information que nous avons reçue est tardive…L’agglomération n’a diffusé qu’un encart dans Sud-Ouest et rien en ligne … 

 

 

Publié dans Accueil, Pollution | Mots clés , , , |

Gestion des Eaux – SAGE du bassin Adour aval

Récemment, nous vous parlions de la consultation publique pour le SAGE, en incitant les citoyens à participer, alors même que de nombreux collectivités et élus ne l’ont pas fait:

EAU – SAGE – comment faire pour se saisir de la consultation publique? | CADE : Collectif des Associations de Défense de l’Environnement du Pays-Basque et du sud des Landes (cade-environnement.org)

GESTION DES EAUX – Voici la contribution d’Attac, validée par le CADE, que nous avons transmise au Commissaire enquêteur (Document soutenu par le Collectif des Associations de Défense de l’Environnement du Pays Basque (CADE), sa Commission Eau et les associations la composant : Association Citoyenne Environnementale (ACE) et Coordination Santé Environnement): Sage adour aval[15128]

 

Publié dans Accueil, EAU, Eau - Santé Qualité | Mots clés , , |

NON LGV – Retour sur une photographie emblèmatique

Le CADE a reçu ce petit message du photographe Olivier Iglésias:

   « …En décembre 2020, vous m’aviez contacté pour une photo du signe végétal sur la Rhune à destination d’un éditeur de manuels scolaires. Je vous avais fait 3 propositions de photos. Par la suite j’ai échangé avec l’iconographe qui avait fait le choix d’une photo.

Je viens de découvrir le résultat. Depuis la rentrée, les élèves de 3e ont dans leur manuel d’Histoire Géographie EMC, la photo de la Rhune enneigée qui affiche « AHT EZ LGV NON ». Je vous donne l’aperçu de la page en pièce jointe avec la couverture du livre dans le coin… »

 

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport | Mots clés , |

Ferroviaire – Les affaires reprennent…LGV, fret

Pas un jour sans que les médias se fassent les porte-paroles de velléités ou de réalités concernant les réseaux de transport.

La relance est d’actualité avec des présidents de région offensifs pour mettre en place de nouvelles lignes LGV (ça fait « chic » sur leur carte de visite?); quant au financement, les Sociétés de projet, nouveau montage envisagé, prennent dans plusieurs poches (collectivités, état, Union européenne) qui, à l’évidence, sont abondées par le même contributeur: chacun d’entre nous…

LGV – L’argument repose sur « une vieille lune » que nous avons maintes fois infirmée, celle de la  saturation des lignes existantes; tandis que par le plan COM gouvernemental, on noie le poisson parmi les intentions de réactiver fret, lignes secondaires ou transversales ouvertes ou réhabilitées…sur fond d’ouverture à la concurrence, of course.

OF COURSE, oui, car impossible d’oublier les multiples difficultés engendrées par cette libérale vision, notamment en Grande-Bretagne: sous-traitance défaillante, discontinuités du service au public, dérégulations nombreuses, insécurités…qui ont amené le gouvernement britannique à revenir au Service public.

Service public unifié (voyageurs et marchandises) qui a bien entendu notre préférence, et ce à la condition de repartir des besoins en transports du quotidien et de proximité, et en multimodal planifié, pour le fléchage financier; le fret ferroviaire par conteneurs et wagons isolés adaptés aux besoins d’un maillage territorial et relocalisation en faisant partie…Loin de l’abandon du monopole public et des désirs irrationnels de LGV donc.

A ce propos, le CADE signale que  le mardi 28 sept la préfète de région a tenu une réunion avec nombre d’élus en vue de relancer la LGV vers la Bidassoa. Les grandes manœuvres vont commencer. Notre prochaine réunion TRANSPORT aura lieu le jeudi 14 oct. à 18h à la MVC du Polo Beyris de Bayonne.

Voici quelques articles fleurissant ici et là, une certaine vision du bonheur cinétique, à en croire les décideurs!

– 01/10/21 – LGV Bordeaux-Toulouse : le coup de frein de certaines collectivités en Nouvelle-Aquitaine

-28/09/21 – Le Conseil d’État avait été saisi par un collectif d’associations, d’élus et de collectivités de Gironde et du Lot-et-Garonne opposés au projet au sud de Bordeaux: Le Conseil d’Etat donne son feu vert à la LGV Bordeaux-Toulouse (20minutes.fr)

-27/09/21 – La Ligne Grande Vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse est-il finançable? Après l’Etat et la Région Occitanie, des collectivités se sont engagées, dimanche, à abonder au budget: Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse : une nouvelle étape franchie sur le financement | Actu Toulouse

-02/10/21 -Occitanie – La région Occitanie et la SNCF ont présenté les grands projets ferroviaires qui seront menés sur le territoire dans les années à venir: Transports : Région Occitanie et SNCF, objectif 100 000 voyageurs d’ici 2030 | Métropolitain (actu.fr)

 

 

Publié dans Accueil, Fret, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |

Linky : les dernières menaces

Les dernières lettres d’Enedis

La fin de l’année 2021 devant permettre de vérifier si Enedis a tenu ses engagements de déploiement du compteur Linky, les lettres du distributeur d’électricité adressées aux récalcitrants que sont les personnes qui refusent encore le Linky, deviennent de plus pressantes, à la limite de la menace.

Voici le dernier modèle utilisé et son premier argument consiste à essayer de se réfugier derrière la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Le texte auquel fait référence Enedis dans sa lettre ne rappelle que partiellement la totalité de l’article, en page 78, de la délibération CRE 2020-318 du 17 décembre 2020 à laquelle Enedis fait référence. En voici l’intégralité

En outre, s’agissant des clients qui auront refusé Linky, la CRE a rappelé dans ses précédentes consultations publiques de 2020 qu’une partie des gains économiques apportés par le programme Linky sont liés à la baisse des coûts de relève permise par la fin de la relève à pied. Par conséquent, tout client ayant refusé la pose d’un compteur évolué dégradera les gains attendus du projet. La CRE considère qu’il sera dès lors nécessaire de faire supporter les coûts de la relève résiduelle à ces seuls clients. Cette proposition a été reçue favorablement par la majorité des acteurs en consultation publique, certains faisant toutefois remarquer la difficulté à distinguer tous les cas de figure possibles expliquant la raison de la non-installation d’un compteur Linky chez un consommateur.

Les modalités de facturation de ces coûts seront fixées par la CRE d’ici la fin du déploiement massif (90% de compteurs posés), prévu en 2021

On s’aperçoit qu’il faudra qu’en fin 2021 Enedis ait effectivement remplacé 90% des anciens compteurs pour qu’on lui fasse valoir les raisons du refus du Linky et que celles-ci soit acceptées ou refusées.

Parmi les raisons du refus en voici une. Les anciens compteurs permettaient de compter une consommation électrique exprimée en KWh alors que le Linky compte des KVA. Ainsi, pour une installation donnée, les index relevés en KVA par le boîtier Linky sont toujours supérieurs à ceux relevés en KWh par les anciens compteurs .

Cela n’est pas abordé dans la deuxième partie de la lettre d’Enedis essayant de vanter les avantages du LInky, pas plus qu’est abordé les « effacements » électriques. Cela fera l’objet d’un autre article.

Publié dans Accueil, Distribution, Énergie, Linky |

DECHETS – Issue d’un procès et actualité de notre conférence de presse du 29/09/21

1 – Le CADE vient de tenir une nouvelle conférence de presse concernant les dépôts sauvages de matériaux du BTP, pratique polluante notoirement illégale et interdite.

Cette fois-ci, il s’agit d’un emplacement sur la commune de Bassussary; on regardera avec intérêt les photographies présentant le contexte altimétrique, cartographique, volumétrique et paysager…C’est édifiant! Bassussarry[15052]

Implanté sur la commune de Bassussarry, ce site de stockage de matériaux de valorisation de déchets d’une superficie 56 570 m² jouxte les communes d’Anglet et Bayonne. Situé en bordure des ruisseaux Oyhenart et Urdains, le long de la route départementale D 932, il empiète sur une zone NATURA 2000 et trouble des sites protégés. DOCUMENT: Site DURRUTY Conférence de presse du 29 Septembre 2021[15053]

2- Issue d’un nouveau procès gagné par le CADE: « L’entreprise Les Grandes carrières de la Rhune et son gérant Jean-Michel Sallaberry ont été condamnés ce 28 septembre à 35 000 euros d’amende pour dépôt illégal de déchets à Ahetze » ARTICLE SUD OUEST Pays basque : une société du BTP condamnée pour dépôt illégal de déchets

 

Publié dans Accueil, Déchets, Dépôts sauvages | Mots clés , , , , |

Un article de Bizi! « La métamorphose écologique au Pays Basque »

Participer à l’état des lieux de la métamorphose écologique au Pays Basque

Le comité Hitza Hitz vient de recueillir les actions de métamorphose écologique réalisées par les communes du Pays Basque nord. Découvrez ce que les communes ont répondu et réagissez à leur contribution !

En mars 2020, 46 listes ont été élues après avoir signé le Pacte de métamorphose écologique ! Lorsque les élu-e-s ont signé ce Pacte, ils se sont engagé-e-s, en tant que conseiller·es municipaux et communautaires, à agir dans sept domaines importants : les alternatives à la voiture solo, la maîtrise de l’énergie dans les bâtiments, un territoire 100% énergies renouvelables, une agriculture et une alimentation bio et locale, une économie locale avec le développement de l’Eusko, une réduction des déchets et une économie circulaire et la mise en oeuvre du Plan Climat. Les communes sont aussi tenues de coopérer au suivi citoyen des sentinelles écologiques du comité Hitza Hitz pour que leurs concitoyen·nes apprécient le respect de la parole donnée.

Face à l’urgence climatique, le comité Hitza Hitz a décidé de suivre également les actions des 10 communes non-signataires de plus de 2000 habitant·es. 29 communes sur les 46 signataires nous ont fait parvenir leurs premières actions. Vous pouvez retrouver la liste des communes qui nous ont répondu sur la carte interactive et accéder à leur réponse.

 

Publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation, Climat, Déchets, Énergie, Transport | Mots clés , , , |

Pourquoi il faut quitter le Traité sur la charte de l’énergie – Pétition

Alors qu’a débuté un nouveau round de négociations sur l’impossible modernisation du Traité sur la charte de l’énergie, les organisations de la société civile tentent de maintenir la pression sur la Commission européenne et les Etats-membres alors que la COP26 approche :  « Quittez le Traité sur la charte de l’énergie d’ici à la COP26 » !  Lien vers la pétition

Toutes les infos sur les dernières actions (Bruxelles, etc), dernières publications, etc à retrouver ci-dessous et sur :

Merci de nous aider à relayer. (Maxime Combes)

Publié dans Accueil, Énergie | Mots clés , , , , , |

EAU – SAGE – comment faire pour se saisir de la consultation publique?

Le dernier conseil d’administration du CADE s’est préoccupé du peu de réponses apportées par les « structures » (collectivités, communes, chambres…) à la consultation publique concernant le SAGE, soit 16 réponses sur 76 possibles. Or, le SAGE est un « outil de planification et (doit) promouvoir une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau« …

Voici un rappel utile: qu’on se le dise, ne pas répondre équivaut à donner son accord; aux citoyens de s’en saisir aussi et de pousser les élus à se mobiliser lors de l’enquête publique sur la gestion pour les 10 années à venir de la gestion de l’eau.

Une enquête publique est en cours sur la gestion de l’eau sur le périmètre du bassin Adour aval jusqu’au 06 octobre. Seulement 16 structures sur 76 ont répondu à la consultation, et les non-réponses sont considérées favorables au projet (voir doc ci-dessous). Le citoyen est le grand oublié, (voir page 25 et suivantes dans le doc « bilan de la consultation », les remarques de la MRAe (mission Régionale d’autorité gouvernementale de la Région Nouvelle Aquitaine) concernant le manque d’information faite au public.

Conscient de l’impossibilité d’absorber la montagne de documents, le CADE vous propose une compilation de questionnements, à vous de reprendre 1 ou 2 éléments ou de simplement signaler que le temps imparti pour participer à l’enquête  est incompatible avec  le poids du dossier.

En documents disponibles ici: 

– Carte périmètre du SAGE Adour Aval Carte SAGE Adour Aval_20210924[14945]

– Consultation structures Consultation SAGE_20210924 (2)[14946]

– La contribution d’une citoyenne Dans le bilan de consultation[14944]

– Bilan de la consultation 202012_SAGEAdouraval_BILANCONSULTATIONcomplet[14943]

https://www.institution-adour.fr/enquetes-publiques-consultations.html

« Une enquête publique de 31 jours se déroule du lundi 6 septembre 2021 au samedi 6 octobre 2021 portant sur le projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin de l’Adour aval. Les registres d’enquête sont disponibles dans les mairies de Bayonne, Urt, Hasparren, Saint-Martin-de-Seignanx, Saint-Jean-de-Marsacq et Saint-Lon-les-Mines.

Dans ces mêmes communes, un commissaire enquêteur assurera des permanences pour accueillir le public aux dates et horaires suivants : dates encore disponibles, 

– le vendredi 1er octobre 2021 de 14h30 à 17h30 en mairie d’Urt ;

– le mercredi 6 octobre 2021 de 14h00 à 17h00 en mairie de Bayonne (siège de l’enquête) »

 

Publié dans Accueil, EAU | Mots clés , , , , , |

EAU – Si rien n’est fait…

Publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation, EAU | Mots clés , , , |

EAU – MacDo suscite la polémique

LU SUR LES RESEAUX – « MacDo revend l’eau du robinet ! »
L’eau est un bien vital. 
« Non content de faire plus d’1 milliard 60 millions de chiffre d’affaires en France voilà que MacDo sous couvert de lutte contre les déchets plastiques a imaginé et commencé à vendre les verres d’eau légalement gratuits dans les restaurants de France. »
EXTRAIT article « Le Monde » – Une nouvelle marque se déploie progressivement dans les établissements de la chaîne de restauration rapide en France, à mesure que l’offre d’Evian et de Badoit s’assèche. Plate ou pétillante, voire aromatisée, Eau by McDo est servie dans un gobelet jetable en carton, sous différents formats, à l’instar du Coca-Cola ou autres sodas. Le gobelet de 25 cl d’eau plate coûte au consommateur 1,70 euro. Le format de 50 cl affiche, lui, un tarif de 2,30 euros, voire de 2,75 euros en version aromatisée au citron vert. Et dans le menu enfant, la bouteille d’Evian est remplacée par l’Eau by McDo sans que le prix ne soit modifié pour autant. Réponse d’un salarié : « Je travaille à McDo et c’est incroyable. C’est de l’eau du robinet qui passe dans un filtre et que l’on vend entre 5 et 7 euros le litre. Probablement la plus grosse arnaque du siècle. Et en plus, les clients qui veulent une bouteille refermable ? Tant pis, ce n’est plus possible. » Chez McDonald’s, pas de doute, l’eau du robinet, filtrée voire gazéifiée et aromatisée, est source de profit financier.
Ainsi que l’a rappelé la DGCCRF (la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) en juillet,  » L’inclusion de la carafe d’eau dans le prix du repas découle de l’arrêté n°25-268 du 8 juin 1967 concernant l’affichage des prix. Le texte précise que le prix du repas comporte obligatoirement le couvert,  à savoir le pain, l’eau ordinaire, les épices ou ingrédients, la vaisselle, verrerie, serviettes, etc., qui sont usuellement mis à la disposition du client à l’occasion du repas. »
Nous ajouterons…que nul n’est obligé de fréquenter la chaîne en question…
Publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation, Droit à l'eau, EAU | Mots clés , , |

Marches Climat et transition énergétique en Europe

Dans plusieurs pays où les marches climat ont été organisées ce vendredi 24 septembre, les enjeux autour du Traité sur la charte de l’énergie ont été mis à l’honneur. Voici quelques photos en Allemagne, Luxembourg et Autriche, sur les réseaux sociaux du collectif Stop CETA-Mercosur

– twitter : https://twitter.com/StopTAFTA/status/1441677321166065664

– facebook : https://www.facebook.com/collectifstoptafta/posts/4396300933771033

EXPLICATION POUR RAPPEL et VIDEO https://fb.watch/8hJ4Qj_yft/

Le Traité sur la charte de l’énergie (TCE) est un traité peu connu, mais aux effets nocifs considérables : c’est une arme juridique puissante aux mains des investisseurs et entreprises du secteur des énergies fossiles leur permettant de dissuader et/ou sanctionner les pouvoirs publics lorsque ceux-ci veulent prendre des mesures favorables à la lutte contre le réchauffement climatique et à la transition énergétique. Ils utilisent pour cela une forme de justice parallèle (ISDS) très favorable que le TCE leur garantit. Jugez par vous-même, parmi des dizaines de cas :
Lire la suite …

Publié dans Accueil, Energie-climat | Mots clés , , , , |

Terres agricoles – Coup de pouce à Lurzaindia

En 2019, quand Sabrina et Julen s’installent sur la ferme Xemiateia à Lohitzun, en élevage de canard gras mulard Kriaxera, avec transformation et vente en circuit court, ils sollicitent Lurzaindia pour l’achat du foncier.
Lurzaindia s’engage alors à acquérir les terres, mais dans un premier temps, les cédants, Chantal et Jean Bernard Pochelu, acceptent de leur louer leurs terres.
En 2021 Lurzaindia achète les 15ha.
Initialement les terres devaient être vendues à une personne non paysanne. Lurzaindia a donc demandé à la SAFER d’intervenir en préemption pour en préserver la vocation agricole…
Après une longue bataille juridique qui a duré près de 6 années, la SAFER doit vendre les terres à Lurzaindia.
Lurzaindia a besoin de vous qui voulez donner un sens à votre épargne pour financer deux nouvelles acquisitions en 2021: article
Publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation | Mots clés , , |

LGV – la relance…et notre vigilance!

Un excellent article de Reporterre qui fait le point sur les velléités gouvernementales et de la Présidence:  « Train du futur » aux allures de navette spatiale ; construction de six nouvelles lignes…. Alors que le #TGV fête ses 40 ans, Emmanuel Macron s’engouffre dans le virage énergivore de la grande vitesse.

Macron veut relancer le modèle « tout TGV » destructeur de terres (reporterre.net)

« Alors que le TGV fête ses 40 ans, Emmanuel Macron a annoncé la relance de lignes à grande vitesse. Des projets soulevant l’ire des écologistes pour leur démesure et leur coût environnemental et la crainte d’un retour à une politique du tout TGV. »

« Dans Reporterre, en 2011, Victor Pachon, le président du Collectif des associations de défense de l’environnement du Pays basque et du sud des Landes (Cade), alertait déjà que « l’objet des LGV était de cannibaliser la SNCF, de l’endetter jusqu’à l’agonie, de la dépecer et d’en livrer au privé les seuls secteurs rentables ». Pour lui, l’endettement énorme des LGV — presque 28 milliards pour le Réseau ferré de France (RFF) — était « un cheval de Troie pour liquider le service public ferroviaire ».

Le temps semble lui avoir donné raison. Dans son euphorie modernisatrice, le gouvernement vient d’annoncer en parallèle de la relance des lignes TGV la création de « quinze hubs high-tech » pour remplacer les 1 500 postes d’aiguillage que compte la France, avec au passage la suppression de milliers d’emplois…. » LIRE L’ARTICLE

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |

Justice – un article de Bizi!

 Victoire pour les décrocheur.se.s de portraits !
Hier, les décrocheurs de portrait de Lyon, Bordeaux et du Beaujolais ont reçu leur jugement de la Cour de cassation.
🥳 La Cour CASSE la condamnation des décrocheurs bordelais ! La cour d’appel de Bordeaux avait refusé de relaxer les décrocheurs pour motif de la liberté d’expression. C’est une décision historique !! Le dossier est renvoyé à la cour d’appel de Toulouse.
😕 La Cour ne retient pas l’état de nécessité et condamne définitivement les décrocheurs de Lyon et du Beaujolais.
🥳 La Cour relaxe et casse les condamnations sur le refus de prélèvement ADN ! Le prélèvement ADN systématique n’est donc pas légitime !
📣La lutte pour le climat et la justice sociale continue !
Publié dans Accueil, Climat | Mots clés , , |

EAU – qualité des eaux de baignade (suite)

Dans notre article précédent, nous vous donnions le résultat d’une enquête que nous avons menée sur la qualité des eaux de baignade et les incidences sanitaires:

Qualité des eaux de baignade et incidences sanitaires: gros travail de restitution

Depuis, le journal Sud Ouest a publié un article commentant cette étude: cade eau liga sud ouest[14858]

 

 

 

Publié dans Accueil, Eau - Santé Qualité | Mots clés , , , , , |

EAU – A propos du très contesté projet ferroviaire Lyon / Turin

Sur ce projet où le CADE a soutenu les opposants, voici un témoignage d’un élu sollicité, pour réagir, par des associations (extrait). L’actualisation du dossier est intéressante puisqu’elle concerne la protection des captages de la ressource en eau. Comme dans d’autres dossiers d’infrastructures que nous rejetons, la non saturation des voies fait de ce projet un projet inutile, et, comme bien souvent, on ne s’embarrasse pas des contraintes environnementales…y compris au mépris des lois sur l’eau.

 » Sauvons la ressource en eau refusons le projet Lyon Turin ! Projet Lyon-Turin : menace sur l’eau – Enfin une vérité éclate ! » Lire la suite …

Publié dans Accueil, EAU, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , |

DECHETS DU BTP – Une alternative aux décharges sauvages?

ARTICLE « Les Echos » – « Le gouvernement n’a toujours pas donné de cadre clair à la filière de recyclage des déchets du bâtiment qui doit démarrer en janvier 2022. Malgré tout, 26 grands acteurs des produits de construction se sont fédérés et présentent leur projet d’éco-organisme, baptisé Valobat. »
« La première candidature au rôle d’éco-organisme de la filière de recyclage des déchets du bâtiment s’est déclarée : ce sera Valobat. C’est le nom choisi par 26 grands acteurs des produits de la construction, représentant 50 % du marché. Ils ont présenté vendredi leur projet d’éco-organisme, mis en chantier au premier trimestre 2021 sous l’impulsion de Saint-Gobain.
Pour lutter contre les dépôts sauvages et davantage recycler les « produits et matériaux de construction du bâtiment » (les « PMCB »), la loi a prévu le démarrage en janvier 2022 d’une filière de recyclage . Ses points de collecte reprendront gratuitement les déchets, préalablement triés à la source par grande famille (métaux, bois, etc.). La filière sera financée par l’éco-contribution que paiera tout PMCB mis sur le marché et sera chapeautée par un ou plusieurs éco-organisme(s)… »
POUR MIEUX COMPRENDRE QUELQUES PROBLEMATIQUES, LIRE L’ARTICLE
Publié dans Accueil, Décharges homologuées, Déchets, Dépôts sauvages, Pollution | Mots clés , , , |

Interconnexion électrique par le Golfe de Gascogne – après la réunion avec la Préfète

Nous publierons au fur et à mesure de l’agenda les réactions concernant l’avancée de ce projet contestable et contesté, notamment par le CADE, des associations et des Politiques.

Rappelons (article précédent du CADE ) notre participation à la réunion publique concernant le contournement terrestre du Gouf de Capbreton. Le projet INELFE en étant à cette phase, notre constat reste le même: c’est l’ensemble du projet qui ne nous convient pas, et pas seulement cette étape.

La piste du stockage est à développer. Voici donc une des réactions, avec laquelle le CADE est en accord,  à la réunion Fontaine initiée par la Préfète des Landes (Amis de la Terre 40, également membre du CADE):  »

…l’Espagne développe comme EDF le stockage de l’électricité. Par ses différentes solutions, le stockage est plus adaptable, et plus souple. Contrairement à l’interconnexion qui ne se conçoit que sur de forts volumes avec des réseaux importants de grande capacité. Le stockage semble également moins cher. Les projets d’EDF donnent un coût de 0,8 /KWh, alors que l’interconnexion serait autour de 1,32 /KWh. €
N’oublions pas la formule de Schumacher Ernst Friedrich, l’économiste Anglais, pas le
footballeur. Ce grand économiste novateur dirigeant des charbonnages britanniques préconisait, dès les années 1970, le retour des réseaux locaux, à une société à taille humaine, à l’économie des ressources, et leur juste utilisation. Tout ce que nos politiques peinent encore à comprendre. » EXTRAIT DE L’ARTICLE concertaition_fontaine_inelfe

 

Publié dans Accueil, Énergie, Réseaux | Mots clés , , , , |

Effondrement des écosystèmes, inventaire

ARTICLE LES AMIS DE LA TERRE LANDES (traduction C.Berdot)

Cet inventaire mondial, le plus complet à ce jour, ne laisse aucun doute : entre un tiers et la moitié des espèces d’arbres sauvages dans le monde sont menacées d’extinction, ce qui pose un risque d’effondrement des écosystèmes au sens large.

Le défrichement des forêts pour l’agriculture est de loin la principale cause d’extinction, selon le rapport sur L’état des arbres dans le monde, qui a été publié mercredi avec un appel à agir urgemment pour inverser ce déclin.

L’étude internationale de cinq ans a révélé que 17 510 espèces d’arbres sont menacées, soit le double du nombre de mammifères, d’oiseaux, d’amphibiens et de reptiles menacés réunis.

Il s’agissait de 29,9 % des 58 497 espèces d’arbres connues dans le monde. Mais la proportion à risque est susceptible d’être plus élevée car 7,1 % supplémentaires ont été jugés « possiblement menacés » et 21,6 % n’ont pas été suffisamment évalués. Seulement 41,5 % ont été confirmés comme sûrs...LIRE L’ARTICLE Près de la moitié des espèces d’arbres sauvages dans le monde pourraient être menacées d’extinction – Les Amis de la Terre des Landes (amisdelaterre40.fr)

 

Publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation | Mots clés , |