Sauvons l’élevage des volailles en plein air

Nous relayons l’appel du syndicat agricole ELB pour participer à la manifestation samedi 29 janvier à 14h à Saint Palais, place du marché.
Cette manifestation est organisée pour dénoncer le non-sens de la politique sanitaire ministérielle qui rend l’élevage plein air hors-la-loi.

Voici le message de ELB :
Depuis 6 ans nous avons vécu une accélération sans précédent des crises liées à l’influenza aviaire. Cette année, le sacrifice de l’élevage fermier devait permettre à l’industrie avicole de continuer à produire. Malheureusement, la réalité est tout autre. La claustration et l’abattage massif des volailles n’ont pas empêché le virus de circuler à une vitesse incontrôlable. Pourtant, l’enfermement des volailles est désormais obligatoire pour tous les éleveur·se·s, sous peine de devenir hors-la-loi. Lire la suite …

Publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation |

LGV : le point des dernières infos

L’association Nivelle-Bidassoa vient de publier le dernier numéro de sa revue consacrée à la LGV, qui récapitule les événements de ces derniers mois. Le projet n’est malheureusement pas enterré !

Vous pouvez le lire ici : Infos sur la ligne N°63

Tous les numéros de cette revue sont disponibles sur notre site à la rubrique « Transports » puis « Infos sur la ligne : le journal ».

Publié dans Accueil, LGV, Transport |

LGV – Nouvelles réunions publiques du CADE et de ses associations

LGV, ni ici, ni ailleurs!

Nos prochaines réunions publiques d’information: venez nombreux!

  • Tarnos, salle Biarrotte, le vendredi 21 à 20h 30.
  • Ustaritz, salle Lapurdi, vendredi 4 février à 20h 30
Publié dans Accueil, Fret, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |

LGV – Gesticulations du président de région pour boucler le financement

SOYEZ HEUREUX, BRAVES GENS DE LA CÔTE! Rousset vous promet de faire partie des chanceux qui vont payer le nouvel impôt LGV…Eh oui, il ne sait plus comment tenir le budget de ce gouffre financier!

MAIS EN QUOI SONT-ILS CONCERNES PAR LA LGV? ces habitants ont déjà le TGV sur la ligne existante avec les gares de Dax et Bayonne.

Les élus de Dax ont bien fait de refuser leur quote-part alors, si en fait il y a une gare nouvelle à Bénesse-Maremne plus près de la côte: le TGV à grande vitesse ne s’arrêtera pas partout!

Et pourtant, le projet actuel ne prévoit que Bordeaux-Dax…De moins en moins clair et convaincant, ce montage financier, qui se contorsionne pour se boucler!

EXTRAIT – « Alors que le gouvernement a déjà fait savoir, via le préfet d’Occitanie Etienne Guyot, coordinateur du projet, qu’il ne rallongerait pas le montant de sa participation, Alain Rousset s’active donc pour tenter d’infléchir les récalcitrants, tout en cherchant à mobiliser d’autres collectivités susceptibles de profiter des retombées liées à la création de ces deux LGV. « La communauté de communes Maremne Adour Côte Sud (qui réunit 23 communes, dont les stations littorales de Seignosse, Hossegor ou Vieux-Boucau) va participer à l’opération », a assuré le président de région. »

LISEZ L’ARTICLE, ET SOURIEZ, LA TAXE GAGNE DU TERRAIN! Financement du GPSO : la Région ne « désespère pas de convaincre »

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |

Publicité – une formation organisée par le collectif Stop-Pub

Collectif Stop pub Pays Basque Adour
[Bizi!, CADE, Paysages de France, Résistance à l’agression publicitaire]

Pour commencer l’année 2022 sur les chapeaux de roue, nous  proposons une formation pour monter en compétences et lutter efficacement contre l’invasion publicitaire. 

C’est une formation sur les RLPi (Règlement Local de Publicité intercommunal). Ces RLPi sont des règlements décidés à l’échelle intercommunale, dans lesquels de nombreuses décisions sont prises en matière de contraintes d’affichages publicitaires. L’expérience nous a montré qu’il est possible de faire pression sur les décisions prises lors de l’élaboration de ces RLPi grâce à des citoyen.ne.s mobilisé.e.s et formé.e.s sur cette question ! Or un RLPi concernant le BAB, Bidart et Boucau vient d’être arrêté par l’agglo et une enquête publique devrait avoir lieu en avril. De plus, la Communauté d’agglomération vient de lancer un nouveau RLPi qui va couvrir les 158 communes du Pays Basque nord.

Thomas Bougenot de l’association Antipub RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire) nous donnera des clés d’action, lors d’une journée de formation-action samedi 29 janvier. Voici le programme : -10h-13h Formation -13h-14h déjeuner -14h-16h balade en ville pour mise en pratique. Pour s’inscrire : https://forms.gle/jw88FwnRYVhbjBeu6

Cette formation aura lieu à la Fondation Manu Robles Arangiz au 20 rue des Cordeliers à Bayonne dans le respect des conditions sanitaires et dans la limite des places disponibles.

 

Publié dans Accueil, Energie-climat, Pollution | Mots clés , , , |

EAU – le retour en régie publique est une bonne nouvelle!

Il y a des combats difficiles, mais nécessaires, lorsque les facturations augmentent par exemple, du fait de l’entreprise qui bénéficie de la délégation de service public. Des bonnes nouvelles, il y en a, avec des retours en régie publique: L’assainissement de la commune de Wissous passe en régie publique

Après plusieurs années de bataille contre Suez menées par Jean-Luc Touly, conseiller municipal de Wissous (Essonne) en charge des questions d’eau, l’association Aggl’Eau CPS et le bureau d’études de Marc Laimé, l’assainissement de la ville de Wissous jusqu’alors géré par Suez vient de passer en régie publique.

Voir le court et pertinent reportage de France Bleu Paris daté du 10 janvier 2022. VIDEO

A ce propos, et pour ceux qui voudraient se mobiliser sur ce thème de l’eau bien commun vital, rappelons le blog pointu de Marc Laimé « Les eaux glacées du calcul égoïste »

 

Publié dans Accueil, Droit à l'eau, EAU | Mots clés , , , , |

Activité et agenda du CADE – LGV, commissions, assemblée générale…

Dans le contexte actuel, le CADE ne réunira son Assemblée générale annuelle qu’en février, le jeudi 24 probablement: retenez déjà la date!

Nous restons au travail pour le bilan des commissions et de notre présence dans les réunions institutionnelles, mais aussi à l’écoute de nos associations: n’hésitez pas à nous faire parvenir vos initiatives, notamment en terme de réunions publiques (LGV).

Les prochaines réunions du CADE prévues sont :

La commission LGV, jeudi 13 janvier à 18h MVC Polo Beyris de Bayonne.

La commission déchets, le jeudi 20 à 18h MVC Polo Beyris.

La commission eau, le vendredi 21 à 17h  (lieu sur demande contact)

Le comité de liaison, le jeudi 27 à 18h MVC Polo Beyris.

En 64/40: des réunions publiques LGV sont prévues à Ustaritz, Tarnos- sud des Landes, voire Villefranque. (Tarnos: réunion publique sur la lgv vendredi 21 janvier, 20h 30, salle Biarrote quartier des Barthélémy.)

LGV – Le CADE suscite une rencontre régionale samedi 15 à 10h, Maison des associations 22 Bd de Candau à Mont de Marsan (réservation Attac) – Les associations opposantes mobilisées feront le point sur la dernière bataille du financement, ainsi que sur les axes de travail et de mobilisation.

Le CADE n’oublie pas de vous souhaiter le meilleur pour 2022, année complexe s’il en est!

 

Publié dans Accueil, Déchets, EAU, Énergie, LGV, Transport | Mots clés , , |

LGV – actualités en 40 et 33

Du côté des Landes, le facebook transpartisan NON LGV 40 | Facebook , dédié à la lutte contre la Ligne à Grande Vitesse du Sud-Ouest, propose quelques idées de préparation et de vigilance en attendant plus de précisions sur le projet: restons mobilisés! Abonnez-vous!

« BONNE NOUVELLE ANNEE AUX LANDAIS…SANS LGV BIEN SÛR!
🙂 Les administrateurs vous remercient de faire grossir ce groupe d’opposants au projet inutile, coûteux, destructeur et imposé, qu’est la Ligne à Grande Vitesse du GPSO.
Alors, que pouvons nous faire?
  • C’est vrai, les recours sont épuisés pour le moment, avec les DUP (Déclarations d’Utilité Publique de l’Etat)
  • Mais la bataille ne fait que commencer sur le terrain: mettons-nous en ordre de marche en essayant déjà d’oeuvrer dans notre secteur; éditez les cartes précises de votre commune concernée par le tracé (voir http://www.gpso.fr/annexeDUPjuin2016.html), montrez-les aux habitants, aux élus, et essayez de mettre des pancartes et banderoles sur les ouvrages d’accès proches de chez vous; Plus les tracés seront connus, plus des citoyens avec lesquels vous aurez parlé nous rejoindront!
  • Continuez à partager et faire s’inscrire des Landais sur ce site: l’information circulera par partages aussi, et lorsqu’il faudra mobiliser, nous serons plus nombreux à répondre « présent ».
  • Croyez que les associations et organisations qui se sont déjà mobilisées lors de l’Enquête publique en 2014 notamment, et lors des énormes manifestations de plus de 10 000 participants ne sont pas endormies: une réunion régionale pourrait avoir lieu le samedi 15, nous participerons et vous informerons sur les suites envisagées.
  • Parmi les autres actions possibles et selon vos sources et sensibilités, vous pouvez commencer avec les associations locales des inventaires de faune et flore à protéger.
  • Dès que le projet va bouger (bouclage financier définitif notamment), il y aura des manoeuvres en terme d’ouvertures de carrières, sondages, ventes de terrains, démarchage foncier….) Chacun de vous peut se renseigner afin que nous puissions agir avec les associations de défense de l’Environnement.
  • Vous savez que, dans les Landes, sept organisations se sont alliées contre le projet: elles vont aussi vous solliciter; participons et distribuons des petits tracts d’information localement pour soutenir les initiatives qui se produiront (on peut imaginer, au-delà de communiqués, la possibilité de tenir des réunions publiques par exemple).
  • Si vous souhaitez organiser une réunion publique dans votre commune, nous sommes quelques uns disponibles pour venir informer et débattre: sollicitez-nous sur ce site, par M.P. par exemple, et nous vous aiderons, avec les organisations, à tenir ces réunions!

Bref, l’avenir est à nous opposants, et vous savez ce que l’on dit: « Il n’y a que les combats que l’on ne mène pas qui sont perdus d’avance! » 👉 NON LGV, NI ICI, NI AILLEURS! A VOTRE ECOUTE…Et merci à vous tous, contributeurs potentiels. » 🙂

En 33, on se félicite que France inter passe un reportage « LGV mon amour » dans l’émission « c’est bientôt demain », disponible en replay et podcast. « Un grand merci à Antoine Chao de mettre notre combat en lumière. » (Plusieurs liens informatifs disponibles)

Une LGV pour relier Bordeaux et Toulouse, quelques minutes de gagnées pour un désastre environnemental et social entre les deux capitales régionales. Une aberration à 14,3 milliards d’euros…VIDEO et ENTRETIENS Lire la suite …

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , , |

Déchets – répétition de pollutions, d’incendies…comment s’y habituer?

Ici ou là, les déchets se cachent, s’étalent, grossissent, produisent des incendies, polluent air/eau/sols…Ce n’est qu’un nouveau « fait divers », mais emblématique d’un moment où la population est prise en otage dans une situation où la seule solution serait…qu’il n’y ait pas de déchets! Une responsabilité de tous donc, même si dans le cas présent, on peut préciser: il s’agit d’une société privée et de ses rapports avec la législation, ça change tout.

« Il faut modifier la loi: ce type d’entreprise peut s’installer simplement avec une déclaration sur internet, ils ont investi un entrepôt désaffecté, sur un terrain sans borne incendie… »  – « Vous voyez de la pollution là, mais ça [les déchets] c’étaient nos revenus ! », déplore Linda Ouacheck. « On n’est pas aux normes, mais on assume, on ne fuit pas nos responsabilités ». Surréaliste!

« Des niveaux de pollution comparables à ceux de Pékin: à Saint-Chamas, petite ville de Provence, l’incendie, depuis près de deux semaines, de milliers de mètres cubes de déchets d’un centre de tri privé inquiète les habitants : « Qu’est-ce qui brûle ? Qu’est-ce qu’on respire ? »« – « On ressent beaucoup de colère, ça brûle depuis le lendemain de Noël quand même ! », résume Nathalie Galand, référente de l’association France nature environnement (FNE) pour cette commune de 8.000 habitants. LIRE L’ARTICLE

 

Publié dans Accueil, Décharges homologuées, Déchets | Mots clés , , , , |

ENERGIE – Elle aussi en crise! Pas malade, malade, mais faible, à n’en pas douter.

ENERGIE EN CRISE la bifurcation énergétique s’avère plus que jamais opportune; mais qu’en disent ceux qui travaillent dans le nucléaire?

PROMESSES DE CAMPAGNE D’UN PRESIDENT PAS ENCORE CANDIDAT: BIEN FOL EST QUI S’Y FIE! (lire l’article Doter la France de mini centrales en kits : le projet de Macron laisse perplexes les travailleurs du nucléaire )

« Seule certitude pour ces travailleurs du secteur : les coûts de l’énergie risquent d’augmenter pour tout le monde. Quant aux SMR, ils engloutiront énormément d’argent public avant de produire leur premier mégawatt ; si tant est que ce soit un jour possible. »

A LIRE AUSSI/ gloire et déboires du nucléaire français: Au sein d’EDF, certains agents estiment que le réacteur EPR français ne tournera « jamais » – Au sein d’EDF, certains agents estiment que le réacteur EPR français ne tournera « jamais » – Basta!

« Lancé il y a 14 ans, l’EPR de Flamanville n’est toujours pas achevé. Et d’aucuns se demandent s’il pourra vraiment démarrer un jour. Des doutes étrangers à Emmanuel Macron, qui entend relancer la construction de nouveaux réacteurs »….Lire l’article

(En photo : L’EPR finlandais était censé entré en service en 2009, il ne démarrera pas avant fin 2022. By Teollisuuden Voima Oy, CC BY-SA 3.0)

Publié dans Accueil, Énergie, Energie-climat | Mots clés , , , , , |

Pollution – Coordination Santé Environnement du Pays Basque et le liga

Un message de l’association du CADE: Coordination Santé Environnement du Pays Basque

« Chers Amis ,

Nous joignons à nos vœux cette fleur de seringa, jasmin des poètes, déjà éclose au 1er janvier, comme un signe des dérèglements de notre temps.
Elle nous incite à poursuivre notre action tous ensemble.

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus en 2021 avec un bel élan contre Ostreopsis .
Gardons notre rythme en 2022 avec de nouveaux projets …

L’adhésion est très importante pour montrer la vitalité d’une association afin de lui donner plus de poids devant les différentes instances. Merci d’avance pour votre soutien Bulletin d’adhésion ASSOCIATION[19493]

Bien à vous, Sylvie Peres-Pierron , pour le bureau de la Coordination Santé Environnement du Pays Basque .

L’ASSOCIATION contribue également aux actions juridiques du CADE : Pollution au liga : le parquet de Bayonne ouvre une information judiciaire | Pays Basque | MEDIABASK 

Extrait de l’article de MEDIABASK du 3 Janvier 2022 .

 

Publié dans Accueil, EAU, Eau - Santé Qualité | Mots clés , , |

LGV – Après le tour de table financier, quelques constats pour le GPSO

UN ARTICLE PARU DANS MEDIABASK – Le financement de la LGV, un marché de dupes
Le Cade, à travers la plume de son Vice-président, s’intéresse ici au financement de la ligne à grande vitesse.

Par P.Recarte, vice-président du CADE
Le tour de table d’Alain Rousset pour financer la LGV Bordeaux-Dax-Toulouse est terminé. Il manque au pot 336,4 millions d’euros bruts car certaines collectivités territoriales dont la Communauté d’agglomération Pays Basque ne se sont pas laissé prendre au piège. Pourtant la Région avait consenti des “remises” à certains (par exemple les 147 millions demandés à la CAPB sont devenus 54) pour les faire entrer dans le giron.
En pure perte.

Une incertitude sur les coûts
D’emblée, sur le montant de 14,3 milliards d’euros quelques réserves sont émises :
“Les montants indiqués en euros courants sont calculés sur la base d’hypothèses de taux d’actualisation et de calendrier de réalisation demeurant à confirmer mais démarrant en tout état de cause en 2024.”
“Ces coûts sont également susceptibles d’évoluer pour intégrer notamment les modifications de programme non prévues au stade actuel de définition ou encore toute modification liée à des évolutions législatives et réglementaires.”
Cela a pu en refroidir certains, conscients de la dérive des coûts de la LGV dans le passé, +6,4% en moyenne, +19,2% sur la première phase de la LGV Est.

Pieds et poings liés
L’article 3 du protocole a dû donner l’impression à certains de mettre le doigt dans un engrenage. En effet, il prévoit que les collectivités ayant participé au financement de la première phase, s’engagent à financer la seconde phase lorsque sa réalisation interviendra. Autrement dit, elles s’engagent à financer la totalité de la ligne. Comment le président du Conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, peut-il signer un tel protocole et dire qu’il est pour la LGV jusqu’à Dax ou Bayonne ?

L’Europe incertaine
L’Europe est présente dans le financement à hauteur de 20% (2,05 milliards d’euros) mais ce n’est qu’une “hypothèse”. En effet, l’article 5 précise : “Le montant des subventions de l’Union européenne (UE) qui figure au présent protocole est indicatif”. Si la contribution européenne est inférieure à ce qui est prévu “les contributions de l’ensemble des financeurs seraient donc ajustées à due concurrence”.
L’Europe ne finance que les projets transfrontaliers, il sera difficile de lui faire admettre que Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax sont des liaisons transfrontalières, mais cette hypothèse-là n’est pas envisagée.
Cependant la Région et Alain Rousset en tête semblent avoir des doutes puisqu’il est précisé : “Les parties coordonneront leurs efforts afin que le projet fasse l’objet de décisions favorables dans le cadre des futurs appels à projets de l’Union européenne”. Lire la suite …

Publié dans Accueil, Fret, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , , |

Ode à Alain Rousset

Inspiré par la ballade vers la stèle du dimanche 20 décembre Pierre Recarte, responsable au CADE, a dit un texte pour A. Rousset se terminant par un poème, tant le Président de Région l’ inspire…

Alain Rousset, le directeur des ventes du GPSO, est heureux. Il a réussi à déstocker de ses rayonnages ce projet inutile qui commençait sérieusement à prendre la poussière. Un produit labélisé par un avocat landais incompétent prénommé Alain Vidalies. Après de nombreux voyages à Paris, au siège à Matignon, notre directeur commercial a enfin obtenu de la direction centrale l’autorisation de mettre en vente son doudou préféré, la LGV.

« Vas-y Alain lui a dit Jean ». Jean Castex, le Premier Ministre, vous l’aurez compris.

De retour à Bordeaux, en TGV bien sûr, il devait se sentir bien seul avec sa mallette de représentant de commerce, au milieu des vacanciers, des jeunes avec leur sac à dos et des retraités, la clientèle habituelle des TGV.

Seul, mais heureux, grâce à moi tous ces gens ont gagné une heure pour aller se baigner à Lacanau ou Biscarosse, se gaver d’huitres sur le bassin d’Arcachon, aller embrasser leurs petits-enfants pour Noël ou leur anniversaire, quai des Chartrons à Bordeaux ou faire la Teuf, pour les plus jeunes, place de la Victoire.

Désormais se disait-il, ils feront de même en allant à Biarritz, Saint Jean de Luz ou Hendaye chez les Basques, ces indiens à la peau bariolée, que je vais enfin désenclaver. Comme je l’ai déjà dit à Espelette en juin 2010, sans LGV « le Pays basque finira par être le cul-de-sac de l’Europe ».

Lui restait donc à revêtir sa tenue de camelot de supermarché pour vanter le produit GPSO auprès des collectivités qu’il appelle à financer. Pas besoin de répétition, ses slogans publicitaires sont au point. Cela fait des lunes qu’il nous sert les mêmes du haut des estrades, à la radio, à la télé, dans les journaux, medias qu’il contrôle bien car son entreprise finance la plupart.

Ces slogans m’ont permis de réussir, poursuit-il, alors je prends les mêmes et insiste sur ceux qui sont dans l’air du temps : la LGV pour lutter contre le réchauffement climatique, c’est bien, c’est nouveau.

Mettre les poids lourds sur les trains pour lutter contre le mur de camions c’est encore mieux à l’heure des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution par les particules fines. Mettre les camions sur les trains, ça ne marche pas, c’est anecdotique, ce n’est pas grave, ça fait bien.

La LGV c’est la modernité. La modernité ce que n’a pas compris cette bande de ringards, tous ces Verts et les Pachon and co qui veulent nous faire revenir à la diligence et à la bougie. Ces débiles qui tiennent des propos absurdes. Ils n’ont pas aimé quand je les ai traités ainsi à une cérémonie de vœux à Biarritz. La modernité, incontestablement cela plaît à tous ces vieux élus aux tempes blanchies.

Pour les jeunes ambitieux, j’ai ce qu’il faut dans ma musette de bonimenteur, je vais ressortir ce vieux slogan : « La LGV c’est une question de vie ou de mort économique pour l’Aquitaine ». Cela fait peur, je vais leur vendre « le ruissellement économique », je vais leur dire que les entreprises vont se bousculer pour s’installer sur la côte basque et même à Ascain, Ahetze, St Pée, Urrugne même si les trains ne s’y arrêteront pas.

Commencer par payer, après vous verrez !

Payer, la petite Delga en Occitanie a réussi son tour de table, pour moi ce sera un tour de passe-passe mais j’ai l’habitude d’en faire. Il y a dans ma clientèle des récalcitrants, ils habitent la Gironde, le Lot et Garonne ou le Grand Dax et puis il y a ceux qui marchandent, j’ai dû consentir des remises à Lasserre qui en plus a modifié le bon de commande. Et puis il y a ceux qui ont essayé de stopper mon marché comme Hurmic, le maire de Bordeaux, un Vert pas galant du tout.

Et puis ce matin je me suis réveillé avec une forte migraine à cause de ces Basques. Ils ne se contentent pas de refuser de payer ma LGV, ils n’en veulent pas.

Je pensais qu’ils seraient contents de voir le prix du foncier et des maisons grimper. Quelle ingratitude ! Ils veulent soi-disant loger décemment leurs jeunes et leur permettre d’accéder à la propriété. De vrais gens de gauche ces Basques !

Vous l’aurez compris, Alain Rousset m’inspire beaucoup, il a même éveillé en moi une âme de poète.

Je lui dédie ce poème intitulé : Moi, Président de la Région Aquitaine, Alain Rousset

Après l’enquête publique j’étais courroucé,
Gesticulant, je m’étranglais, me trémoussais.
Les enquêteurs ont mis à nu mon projet, ils l’ont déhoussé,
Alors les portes des ministères j’ai poussé,
Semant mes arguments comme le petit Poucet.
A Bordeaux, devant un parterre choisi je me fis mousser,
Jurant de continuer sans jamais chemin rebrousser.
Le gouvernement n’osera pas le projet repousser,
Et moi je suis prêt à vider mon gousset,
Même s’il faut les aquitains détrousser.
Mes adversaires pensent que je suis émoussé,
Je vais plus que jamais mes manches me retrousser.
Et Pachon et sa clique auront beau tousser,
Ce ne sont pas leurs protestations qui vont m’éclabousser,
Ce serait mal me connaître, moi, Alain Rousset.

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport |

Ballade à la stèle érigée contre la LGV

Par 144 voix contre, 41 pour et 18 abstentions, tel est le résultat du vote qui s’est déroulé lors du Conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération Pays Basque le 18 décembre dernier, entérinant ainsi la position du Pays Basque contre le projet de ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, le GPSO.

Ce résultat a ravi tous les nombreux opposants qui, depuis 30 ans, s’opposent à la réalisation de ce Grand Projet Inutile.

Ils se sont donc accordé une ballade vers la stèle érigée contre ce projet de LGV, à la fois pour marquer leur satisfaction de la position du Pays basque contre le projet actuel mais également pour l’attention qu’il faut porter aux multiples essais qui ne manqueront pas de survenir pour essayer de poursuivre ce genre de projet inutile.

(Photographies: M.Gervaise http://ace-hendaye.over-blog.fr/2021/12/19/12/21-marche-vers-la-stele-anti-lgv-de-st-pee.html)

Ainsi ceux qui n’ont pas pu participer à cette ballade peuvent en voir des extraits vidéos sur les liens Youtube suivants

Début de la ballade vers la stèle érigée contre ce projet de LGV

Arrivée à la stèle

Discours de Monsieur Pachon à la stèle

Discours V.Pachon – Après plusieurs années de tractations opaques, le projet de LGV dit « GPSO » a resurgi.

Malgré le fort rejet des populations, malgré les études indépendantes corrigeant sévèrement les estimations de trafic et de gains de temps qui conditionnaient ce projet, malgré l’avis défavorable d’une vingtaine de commissaires enquêteurs, malgré l’avis du Conseil d’Orientation des Infrastructures souhaitant l’aménagement de la voie existante à moindre coût pour un même résultat, la vanité du président de Région le conduit à tenter de passer en force. Le tout pour l’instant, chiffré à plus de 14 milliards d’euros.

Notre lutte contre ce Grand Projet Inutile et Imposé a commencé en 1992. Trente ans après nous sommes toujours là debout. Lire la suite …

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |

ENERGIE – THT – DIVIDENDES – un monde absurde et dangereux

Avec l’interconnexion (THT) de tous les réseaux de production d’électricité voulue par la précédente Commission européenne pour promouvoir un prix du KWh moins cher et dont le CADE, à propos du projet d’interconnexion dans le Golfe de Gascogne, s’était interrogé sur les réels objectifs de ces interconnexions au sein de l’Europe, on commence à en voir les tristes conséquences.

Un exemple est celui de L’entreprise Nyrstar, producteur de zinc à Auby dans le Nord. Qui va arrêter son activité pendant deux mois, à cause du prix de l’électricité.

L’entreprise Nyrstar à Auby dans le Nord s’arrête 2 mois à cause du prix de l’électricité : « Ca va prendre une ampleur nationale, cette affaire »

   Il est vrai qu’en 2020 les producteurs européens ont enregistré une baisse du chiffre d’affaires de 9.5 %, les pauvres…Et pourtant, quelles solutions pour nous consommateurs, sinon la sobriété voulue et le recul obligé de la marge des actionnaires? Les biens communs marchandisés, nous y sommes: l’eau, l’énergie, la terre nourricière, l’air…autant de biens d’intérêt général pour nos besoins vitaux à sortir du « Marché », aujourd’hui capturés pour des intérêts particuliers: un monde et une gouvernance absurdes et dangereux! 2021 n’aura pas été en reste.  

 

Publié dans Accueil, Énergie, Opérateurs, Réseaux | Mots clés , , , |

Linky – après le rapport de la CRE, une réaction

Voici le communiqué élaboré par des collectifs anti-Linky en réponse au rapport de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui a prétendu il y a quelques jours que le programme Linky était une « grande réussite industrielle »…Communiqué-rapportCRE-LINKY 211219[19202]

« N’hésitez pas à faire suivre ce communiqué aux médias de votre région ou département, voire à des médias nationaux si vous en avez ou trouvez les coordonnées : plus ils le recevront par des sources diverses, moins ils pourront facilement l’occulter »…

de S.Lhomme, directeur de l’Observatoire du nucléaire et animateur de http://refus.linky.gazpar.free.fr

Publié dans Accueil, Énergie, Linky | Mots clés , , , , |

LGV – cartographie postérieure à la D.U.P. Visualisez les impacts!

Sur le site: Où vous situez-vous dans l’espace les Grands Projets du Sud-Ouest ? | Les Grands Projets du Sud Ouest | Réseau Ferré de France (gpso.fr)

VISUALISER LES CARTES – Cartes annexées à la DUP des lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax – Juin 2016

Par décret en Conseil d’Etat du 2 juin 2016, ont été déclarés d’utilité publique les travaux nécessaires à la réalisation des lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax entre Saint-Médard-d’Eyrans (Gironde), Saint-Jory (Haute-Garonne) et Saint-Vincent-de-Paul (Landes), conformément aux plans présentés en annexe du décret :  

Plan de situation – Annexe 1  (planches au 1/175 000éme )

Plan Général des Travaux (planches au 1/25 000ème)
par département :  Gironde (33)
                             Lot-et-Garonne (47)
                             Tarn-et-Garonne (82) et Haute-Garonne (31)
Landes (40)

(Pas d’autres cartes récentes pour aller au-delà de la jonction avec la ligne existante à l’ouest de Dax)  POUR VOIR L’ENSEMBLE DU TRACE PREVU: | Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest | GPSO | Réseau Ferré de France

 

Publié dans Accueil, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |

Une LGV très médiatique mais si contestée…enquête

LGV Sud-Ouest : « une aberration à 14,3 milliards d’euros, plutôt que rénover l’existant pour 5 milliards »

Un nouvel article qui peut être qualifié, cette fois-ci, « de fond ». En effet, la journaliste s’attache à croiser les points de vue et dresse un tour de la question qui fait la part belle aux critiques venant d’opposants mais aussi d’études et rapports. Une bonne mise en perspective, à lire!

« Depuis plusieurs semaines, le combat contre le projet GPSO, pour la Ligne Grande Vitesse du « Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest », a repris avec intensité. Alors que les collectivités sont appelées à le financer par les élus régionaux qui vantent le « caractère stratégique » de cette LGV, ses détracteurs lancent l’alerte sur les nombreux problèmes qu’elle va amener : un gain de temps dérisoire par rapport au coût exorbitant pour les citoyens, dont certains seront soumis à un impôt supplémentaire, la destruction de 5000 ha de zones agricoles et naturelles, un cadeau fait aux riches métropolitains au détriment des populations rurales. Surtout, ce vieux projet est entaché de mensonges politiques. Enquête de L.Debove. » La Relève et La Peste (lareleveetlapeste.fr)

 

Publié dans Accueil, Fret, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , , |

DECHETS – quand la justice passe…

De la prison ferme pour la « mafia des déchets » dans le Sud-EstUn extrait d’un article de    qui n’est pas sans permettre un clin d’oeil aux pratiques illégales des dépôts de déchets sauvages du Sud-Ouest, mais dans une moindre mesure; le CADE, en estant en justice et gagnant les procès, en dialoguant avec les Services de l’Etat, permet de limiter et décourager des pratiques qu’il n’est plus possible qu’habitants et environnement supportent.  Les transporteurs du BTP y gagnent en respect du droit, même si tout n’est pas encore parfait. Rappelons que les déchets du bâtiment ont vocation à être valorisés, recyclés, déposés en décharges homologués sauf autorisation d’épandre.

« Onze prévenus et sept sociétés du bâtiment étaient jugés pour avoir déversé des milliers de tonnes de gravats en pleine nature. La justice a également prononcé de lourdes amendes et une obligation de remettre les terrains pollués en état.

Des amendes allant jusqu’à 1 million d’euros et jusqu’à deux ans de prison ferme pour un des « cerveaux » de la « mafia des déchets » : c’est ce qu’a décidé la justice, mardi 14 décembre, à l’issue du procès inédit qui s’était ouvert, le lundi 22 novembre, devant le tribunal de Draguignan (Var). Une semaine d’audience pour une atteinte à l’environnement de grande échelle, du jamais-vu dans ce type d’affaire. A la barre, onze prévenus et sept sociétés de bâtiment, travaux publics et transports du Var et des Alpes-Maritimes, dont une sans existence réelle, ont été jugés pour abandon et gestion irrégulière de déchets en bande organisée sur vingt et un sites de l’arrière-pays.

Entre 2017 et 2020, une grande enquête au nom de code « Terres brûlées » avait mis en évidence un vaste système de déversements illicites de déchets issus de chantiers de travaux dans le Var et les Alpes-Maritimes. Baptisés « mafia des déchets » par l’accusation, les prévenus remportaient des marchés de déblaiement, comme celui du chantier de l’aéroport de Nice ou de Pôle emploi à Cannes, en affichant des prix très compétitifs. Au lieu d’emmener ces gravats à la déchetterie et de payer leur stockage comme le veut la loi, ils les ont déversés par centaines de milliers de tonnes en pleine nature. Aujourd’hui, certains sites sont irrémédiablement souillés et défigurés par des déchets mêlés de bitume et de plastique, voire de mercure, d’arsenic ou de plomb.

« A coup de fusil »

Leur technique, longuement décryptée à l’audience, était simple : proposer des livraisons « gratuites » de terre végétale à des particuliers qui cherchaient à terrasser leur terrain, agrandir leur vignoble ou faire des potagers, par le biais de petites annonces sur Leboncoin ou Facebook. Au lieu des deux ou trois camions convenus, les propriétaires ont vu leurs terrains se transformer en véritables « déballes », voyant défiler des centaines de poids lourds déversant les gravats issus des chantiers de la région… » (suite abonnés)

 

Publié dans Accueil, Déchets, Dépôts sauvages | Mots clés , , |

LGV – nos rendez-vous citoyens

Pour marquer les temps et résultats de vote des élus, le CADE organise deux rendez-vous:

  • La réunion publique de vendredi 17 déc à 20h salle Posta à Urrugne.
  • La marche vers la stèle « Non à la LGV » à la limite de Ahetze et de ST Pée. 

Nous communiquerons ultérieurement sur les votes des Collectivités, en faisant le point notamment sur les oppositions à la LGV du GPSO en Nouvelle-Aquitaine, et plus précisément au Pays Basque (vote C.D. le 16 / vote C.A.P.B. le 18).

PRECISIONS POUR LA MARCHE: 14H15; carte et parcours, la partie que nous ferons en marchant est en rouge. Le trajet en bleu est pour arriver en voiture.

Depuis Ahetze,prendre direction st pée sur nivelle D855, faire 3 km,
Prendre à droite,panneau indicateur Zaluaga..
Faire 1,5.,  .2 km environ,continuer après une zone de stockage de bois de chauffage,
Le chemin d’accès vers la stèle (1,5km de cet endroit)est un peu plus loin à droite.
Carrossable sur 1 km, nous baliserons le parcours.

 

Publié dans Accueil, Fret, GPII, LGV, Transport | Mots clés , , , , |