Le Collectif des Pireutchs se mobilise

Pas de nouvelle antenne à Pey

Les nouvelles antennes et les adaptations des anciennes à la 5G sont dans l’air du temps.

Que cela soit au titre du « New Deal Mobile » (nous sommes en France et il semble de bon ton que les administrations s’américanisent), ce deal recouvrant un engagement signé en janvier 2018, entre le Gouvernement et les opérateurs de télécommunication pour accélérer la couverture mobile des territoires, ou que cela soit pour profiter de l’aubaine créée par le dernier avis de l’ANSES concernant la 5G, avis non daté car uniquement en consultation publique pour le moment, les déploiements de nouvelles installations de pylônes de téléphonie mobile ou leurs extensions vont bon train.

Il est vrai qu’elles ont été facilitées par l’ordonnance du 25 mars 2020 qui laissait libre cours aux velléités des opérateurs de télécommunication.

Ainsi, le printemps agissant, les nouvelles installations ont fleuri et cela sans que les riverains de ces installations soient consultés et/ou avertis, leurs éventuels recours étant parfois extrêmement limités.

C’est ainsi que des habitants de Pey, dans les Landes, se rendant compte par un avis de chantier qu’une installation de pylône était planifiée sans qu’ils aient été avertis se sont retrouvés derrière une banderole samedi 24 avril dernier pour manifester leur mécontentement.

 

 

Cet article a été publié dans Accueil, Opérateurs, Réseaux, Télécommunications. Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.