Les installations de Linky encore en question

Les inflammables omissions d’Enedis

Le récent article de Mediapart : « Compteurs Linky : les inflammables omissions d’Enedis » ajoute à ce que nous n’avons jamais cessé d’affirmer, à savoir que bon nombre de normes ne sont pas respectées lors de l’installation des Linky.

L’article se concentre su ce qu’a dévoilé un installateur de ces « compteurs » lors de la prise en charge par Enedis de la gestion des « colonnes montantes » des immeubles, une des conséquences de la fameuse loi Elan.

Mais nous avions, en 2019, vainement essayé d’attirer l’attention du Préfet des Pyrénées Atlantiques pour l’informer que certaines installations du Linky ne respectaient les normes NF C 14-100 et 15-100 et, en particulier, sans vérifier la compatibilité de l’installation électrique de l’abonné avec le fonctionnement de ce compteur. Malgré une réunion avec la Délégation départementale de l’Agence Régionale de Santé qui avait convenu que les exemples que nous lui avions présentés démontraient cette non conformité, nous n’avons jamais eu de réponse ni à nos lettres ni à notre demande rendez-vous.

Ce non respect était patent dès les tutoriels Enedis de formation des installateurs des Linky. En effet  celle donnée sur le lien suivant prévoit une intervention sur les disjoncteur différentiel de l’abonné, partie privée de l’installation électrique de l’habitation.

Cette caractéristique du déploiement du Linky n’est qu’une des nombreuses anomalies constatées lors de ce déploiement, totalement financé par les abonnés comme l’a rappelé la Cour des Comptes.

Quand Enedis arrêtera-t-il de prendre les français pour des idiots ?

Cet article a été publié dans Accueil, Distribution, Énergie, Linky. Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *