L’empreinte carbone de notre épargne – documentation

Récemment, l’émission « Quotidien » sur TMC bat son record d’audience avec plus de 2 millions de téléspectateurs: l‘invité, François Gemenne, spécialiste de géopolitique de l’environnement, livre un constat implacable : parce que les banques investissent encore massivement dans les énergies fossiles, “le gros de l’empreinte carbone des gens, c’est leur épargne !” 
Le premier geste écologique c’est de sortir son épargne des banques classiques et de l’investir dans des produits d’épargne solidaires et responsables…  https://energie-partagee.org/a-laction-changeons-lepargne/

Les solutions existent ! (documentation)

François Gemenne est cependant resté évasif quant aux possibilités concrètes vers lesquelles les épargnants pourraient se tourner, ici en France. Ces possibilités sont encore méconnues du grand public.

Énergie Partagée fait partie de ces possibilités concrètes. Labellisée par Finansol (le label qui promeut les produits d’épargne solidaires, qui organise la Semaine de la Finance Solidaire et publie chaque année le Baromètre de la finance solidaire) et agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale par l’État, Énergie Partagée accompagne et outille les collectifs citoyens et collectivités locales qui portent des projets locaux de production d’énergie renouvelable gérés démocratiquement et avec les acteurs locaux et citoyens, dans une optique non-spéculative, avec une exigence écologique sur les modalités de mise en oeuvre des projets.

Créée en 2010, Énergie Partagée recense à ce jour environ 300 projets citoyens partout en France, en fédère une majorité et a déjà co-financé plus de 70 projets citoyens d’énergie renouvelable, grâce à l’épargne confiée par environ 5700 actionnaires citoyens.

Parmi les autres acteurs pertinents, outre l’association Finansol déjà citée, bien sûr il faut citer la banque éthique La Nef , ainsi que Terre de Liens qui grâce à ses actionnaires rachète du foncier agricole pour permettre à des agriculteurs bio de s’y installer.

Sans oublier le fournisseur coopératif d’électricité 100% renouvelable Enercoop, qui vient d’être classé n°1 ex-aequo du classement de Greenpeace des fournisseurs d’électricité “vraiment verts”, et dont les clients peuvent également devenir sociétaires, c’est à dire actionnaires, en y souscrivant des parts sociales.

Cet article a été publié dans Accueil, Energie-climat avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *