DECHETS nucléaires: la lettre des opposants

thumbnail_BANDO BUREStop INFO La dernière lettre d’information de l’opposition à Bure/Cigéo vient de paraître avec une analyse sur le nouveau Débat Public prévu qui concernerait l’ensemble des déchets nucléaires.

Nouveau site internet : Cigéo : tout ce qu’on nous cache ! Ne pas faire confiance aux contes de fée nucléaires…

Que préférez-vous ? Vous rassurer en lisant que Cigéo accueillera juste 3% des déchets nucléaires français, ou frémir en comprenant que la future poubelle est destinée à recevoir 99,9% de la radioactivité totale issue des centrales nucléaires ? La version Andra ou la version opposition au projet le plus contestable en cours depuis des décennies ?

Le « centre de ressources et d’information » sur Cigéo récemment mis en ligne arrange un peu trop la réalité. Le collectif Burestop55 apporte de l’information indépendante, contradictoire et vérifiée, via un nouveau site internet : https://www.infobure.com/. Un lien à faire circuler et à recommander sans modération !

_____________________________________________________

NE PAS SE LAISSER DUPER

Concertation locale actuelle : elle tente de préparer le territoire

Nouveau débat public annoncé : l’entourloupe

Enorme tromperie, car si la Commission nationale du débat public (CNDP) s’intéresse à Cigéo actuellement, c’est pour en assurer la phase de concertation post-débat public. (Pour rappel, ce débat public obligatoire a déjà eu lieu, mais en 2013. Emaillé de nombreuses turbulences et autres blocages citoyens, il avait été un beau fiasco.)

La CNDP a aujourd’hui pour mission de concerter, ou « veiller au respect de bonnes conditions d’information du public » sur un projet industriel sur les rails ou presque. Les quelques réunions locales passées ont grossièrement abordé les questions du tracé des routes et des voies ferrées, du ballet de trains de déchets atomiques, pompage des ressources en eau et autres effroyables joyeusetés à subir. D’ailleurs, l’Andra s’activerait sur le terrain, sur tous ces sujets, bien que sa demande d’autorisation de création soit -encore- repoussée à 2019.

Alors c’est quoi l’astuce ?

Un débat public aura bien lieu – début 2019 ?- mais sur l’ensemble des déchets nucléaires, soit le 5e Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs. Un bilan d’étape sur la route qui tente de faire croire que la sphère politico-économique maîtrise LA « bombe déchets nucléaires » à retardement. Si on y parle de Cigéo, ce sera juste pour retaper un projet qui prend l’eau du côté sûreté, accumule les inconnues, et qui serait imposé… en écrasant la voix de l’opposition.

Cet article a été publié dans Accueil, Déchets, Energie-climat, Pollution des sols avec le mot-clé , . Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.