Transfert du centre d’oncologie de Bayonne des allées Paulmy vers l’avenue du 14 avril 1814 : contribution du CADE à la concertation préalable à l’enquête publique

Le CADE a été contacté par Madame Marion Thenet au mois d’août 2020, dans le cadre du projet de déménagement du centre d’oncologie vers l’avenue du 14 avril 1814 à Bayonne. Madame Thenet, en tant que garante de la concertation, souhaitait identifier les thèmes importants devant être soumis à la concertation. Cette concertation du public a lieu du 16 novembre 2020 au 27 janvier 2021. A l’issue de cette étape, le projet finalisé sera soumis à une enquête publique courant 2021.

Lors de cette entrevue, nous avons pu faire part de nos remarques, et notamment le fait que la concertation devrait porter aussi sur le choix du site. En effet :

  • d’une part, le centre doit déménager des allées Paulmy et une opération foncière de haut standing est prévue sur son parking alors même que le départ du centre n’est pas acté, et nous souhaitions que les opérations immobilières autour de ce départ soient transparentes pour lever toute ambiguïté sur l’éventuelle part spéculative de ce déménagement.
  • d’autre part, le site préalablement choisi à la concertation touche une zone encore naturelle, très proche d’initiatives d’agriculture urbaine, alors que dans l’agglomération des terres déjà artificialisées sont en friche et que la préservation des terres agricoles est un enjeu majeur, notamment en zone péri-urbaine.

La concertation du public a démarré avec la mise à disposition d’un document « dossier de concertation » qui en préambule expose que la concertation ne pouvait avoir lieu en amont du choix du site car l’accord donné par l’ARS dépendait du site. La concertation ne pouvait donc mettre au débat ce choix.

Cette explication est douteuse, rien n’empêchait que la concertation ait lieu avant la demande d’accord à l’ARS.

Par ailleurs, les rapides explications données en page 11 et 12 sur le choix de ce site n’ont rien de convaincant. La liste des critères n’intègre que des desiderata des promoteurs, le critère « déjà artificialisé » aurait cependant pu avoir toute sa place de la part de la capb. Le peu de détails donnés sur l’analyse des différents sites laisse perplexe, de même que le fait que cette recherche se soit cantonnée à Bayonne et non pas aussi aux communes avoisinantes.

Ce défaut originel de non-débat sur le choix du site dans la tenue de la concertation hypothèque l’acceptabilité du projet.

Nous avons fait connaître cette analyse de la situation à la garante de la concertation.

Site de la communauté d’agglo sur la cconcertation autour de ce démémagement : https://www.communaute-paysbasque.fr/eu/transfert-du-centre-doncologie-et-de-radiotherapie-du-pays-basque

Cet article a été publié dans Accueil. Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.