Action du Collectif Stop pub Pays Basque Adour

[ 🔴 ACTION STOP PUB dont le CADE fait partie]

COMMUNIQUE DE PRESSE ET LIENS UTILES – Ce collectif est ouvert à toutes et à tous ! N’hésitez pas à prendre contact : 👉 stoppub-pba@riseup.net ➡️ Questionnaire : https://bit.ly/3agPihe

Samedi 29 février – À Anglet, le collectif Stop pub Pays Basque Adour a effectué le recouvrement d’un panneau publicitaire numérique afin d’interpeller les candidat·e·s aux élections municipales sur l’impact de ces écrans sur le climat. Les listes candidates dans les communes du pôle Côte Basque Adour ont reçu un questionnaire afin d’évaluer leur volonté de réduire la place de la publicité dans l’espace public.

Le samedi 29 février en matinée, 12 membres du collectif Stop pub Pays Basque Adour, ont mené une action pour alerter sur les dérives de la publicité dans l’espace public, en particulier sous sa forme numérique. Ils ont procédé au recouvrement d’un écran publicitaire avec le message STOP PUB VIDEO !!! et déroulé une banderole interpellant les candidats aux élections municipales par les mots : Candidate, candidat, que fais-tu pour le climat ?

Dans un contexte d’urgence climatique, la publicité incite à la consommation de biens alors qu’il est aujourd’hui nécessaire de la réduire. Elle consomme elle-même beaucoup d’énergie, en particulier l’affichage numérique (1), ce qui entraîne un surplus de consommation et un gaspillage énergétique.

A l’occasion des élections municipales, le collectif Stop pub Pays Basque Adour, créé par Bizi, le CADE et Paysages de France, interpelle les listes candidates des communes d’Anglet, Bayonne, Biarritz, Bidart et Boucau. Ces communes sont en train d’élaborer, sous la conduite de la CAPB, un Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) qui doit restreindre et encadrer plus fortement la publicité. “ Les membres du collectif ont participé aux différentes réunions de concertation, déclare Justine porte-parole du collectif. Nous avons fait valoir la nécessité de limiter beaucoup plus fortement l’emprise de la publicité dans l’espace public et en particulier d’interdire les publicités numériques. L’actuel projet de RLPi envisage d’autoriser des écrans encore plus grand que celui que nous avons recouvert, jusqu’à 8 m2 !” L’arrêt du RLPi a été reporté à mi-2020, aussi les nouvelles équipes élues auront à se prononcer sur la place qu’elles accorderont à la publicité extérieure.

Le collectif leur a donc envoyé un questionnaire pour qu’elles se positionnent notamment sur leur niveau d’ambition concernant le RLPi et sur leur volonté de réviser la durée des contrats signés avec JCDecaux qui vont de 15 à 18 ans.

Le collectif Stop pub Pays Basque Adour dévoilera les réponses des listes aux questionnaires à l’occasion d’une conférence de presse le mardi 10 mars à 10h à la MVC du Polo Beyris. Il appelle tous les citoyens, associations ou collectifs, qui souhaitent agir dans le cadre de sa charte contre les effets néfastes de la prolifération publicitaire à le rejoindre.

Collectif Stop pub Pays Basque Adour

Photos libres de droit

(1)  Un panneau avec une face numérique consomme 7 fois plus que le plus énergivore des mobiliers non numériques.

Contact presse :

Anthony, 06 67 51 67 87 , stoppub-pba@riseup.net CO

 

Cet article a été publié dans Accueil, Energie-climat, Pollution avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *