Un même sort pour ADP? (et pour nos biens…)

« La privatisation, c’est saigner le peuple pour que des actionnaires s’engraissent. Aéroports de Paris, même destin ? »

Le groupe chinois Casil, qui détenait 49.9% des parts de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB), vient de les revendre en totalité au Français Eiffage. Il quitte ainsi la gestion de l’aéroport, et réalise au passage une plus-value de près de 200 millions d’euros, en à peine cinq ans d’exploitation. Si le coup économique est parfait pour le fond d’investissement, il l’est beaucoup moins pour l’aéroport lui-même et pour l’État français.

Un petit tour et puis s’en va… avec un gros chèque !

COMMENTAIRES BIEN SENTIS – Voilà une bonne pub de fin d’année pour un système qui brade le bien public au détriment de la maîtrise environnementale et financière, en pleins voeux sur les médias !
Lisez plutôt tout l’article…

N’OUBLIONS PAS – ✈️✈️✈️ Référendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris : un premier million de signatures, ça c’est fait. Maintenant, en route pour le deuxième million…

 

Cet article a été publié dans Accueil, Transport avec le mot-clé , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *