Quelle situation pour le train de primeurs?

Voilà 4 mois que des poids lourds remplacent chaque jour le train de primeurs, qui acheminait quotidiennement 1400 tonnes de fruits et légumes entre Perpignan et Rungis. Une aberration écologique. Pourtant, le redémarrage de la ligne le 1er novembre, comme s’y était engagé le gouvernement, est très compromis (et pas seulement à cause des intempéries). Explications dans l’article Basta!:

Perpignan-Rungis : le gouvernement préfère des milliers de camions supplémentaires plutôt que le fret ferroviaire

Cet article a été publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation, Fret, Pollution avec le mot-clé , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *