Où en est-on sur la consigne appliquée au « tout jetable »

La « consigne » des bouteilles en plastique, cadeau du gouvernement aux industriels – Un verdissement suspect, une fois de plus!

La marchandisation du recyclage se profile à l’horizon de choix qui vont à nouveau pénaliser les collectivités au profit des multinationales. Car la consigne payée, et la bouteille rapportée, on reste dans le « tout jetable »: il n’y aura pas ré-utilisation de celle-ci dans un cercle vertueux géré publiquement…la bouteille sera soustraite aux équipements publics de recyclage, également un manque économique, loin du zéro déchet.

Article Reporterre – « Dans son projet de loi anti-gaspillage, le gouvernement propose une consigne qui n’aurait pas pour but le réemploi des emballages mais simplement leur recyclage. Une demande des industriels qui permet de donner une image écolo à la bouteille en plastique jetable. »

« Laura Chatel, de Zero Waste: « il ne suffit pas de déclarer dans une loi le retour de la consigne. Il faut également lever les freins d’ordre technique, économique et réglementaire qui incitent aujourd’hui au tout jetable ». Elle préconise le financement de laveuses industrielles qui n’existent plus et demande aussi à ce que les grandes entreprises productrices de boissons soient obligées de fabriquer un minimum d’emballages réutilisables.

La consigne pour réemploi ne pourra pas non plus fonctionner « sans une standardisation des bouteilles, des boîtes, pots et bocaux pour limiter le nombre de formats disponibles et permettre une mutualisation des emballages entre plusieurs marques » , dit Laura Chatel. Une mesure que les multinationales de la boisson ne sont pas prêtes d’accepter puisqu’elles ont fait de l’emballage un produit marketing… »

Cet article a été publié dans Accueil, Déchets, Pollution avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *