LINKY – journal des actualités

44282947_2038816263075314_2927752066061303808_n- Le Maire d’Alizay a comparu au tribunal administratif, assigné par ENEDIS – Arnaud Levitre refuse l’installation des compteurs Linky sur sa commune depuis plusieurs mois. Enedis ne respecte ni la Loi, ni les usagers. La seule boussole de cette entreprise privée est de faire de l’argent au détriment d’un réel service rendu aux habitants dénonce le maire. Soutenu par d’autres élus du département et en présence de 150 personnes, il comparaissait ce lundi au tribunal administratif de Rouen, face à Enedis. Le tribunal administratif a préconisé l’annulation des décisions du maire. La décision des juges sera rendue le mardi 4 décembre 2018. : sentence attendue

-Contrat changement de fournisseur d’électricité – La discussion (CADE) avec Energia pendant Alternatiba pour savoir si le compteur Linky ou l’obligation de passer par Enedis s’imposait, n’avait pas permis de conclure sur ce sujet, mais entretemps nous avons une personne qui, ayant pu poser cette question, Energia avait répondu que leur service pouvait très bien se faire sans les Linky.

- La valeureuse municipalité de Sain-Bel (oui : Sain sans t !) porte plainte contre Enedis. C’est un grand défi et les élus ont besoin d’être encouragés et soutenus : vous pouvez envoyer un message en ce sens par ici : http://www.sain-bel.fr/la-mairie-a-votre-service/vie-municipale/contact De petits mots, non anonymes et si possible indiquant le secteur géographique d’où ils émanent, peuvent être adressés à « Monsieur le Maire » ou à « Serge Rivron (adjoint délégué) », ou simplement au « Conseil municipal de Sain-Bel ».(Stéphane Lhomme)

Vendredi 9 novembre 2018, la commune de Sain-Bel a déposé une plainte contre ENEDIS. Les poseurs de cette entreprise qui ne cesse de donner des leçons de droit à travers tous les tribunaux possibles, se sont en effet autorisés à bafouer le nouvel arrêté municipal, en vigueur depuis le 23 octobre, et dont leur employeur comme ENEDIS avaient été dûment informés.

Non contente de ne pas respecter le moratoire d’un an instauré par ledit arrêté, ENEDIS a ordonné le remplacement de deux compteurs appartenant à la municipalité – qui lui avait, de plus, expressément demandé par courrier dès la fin août de ne pas remplacer les compteurs de ses installations.

Une nouvelle fois, cette société se moque du Droit dont elle n’a de cesse de se réclamer pour imposer partout son compteur.

La commune a donné jusqu’à mercredi à ENEDIS pour remettre en place les compteurs échangés. Si cette demande amiable n’est pas satisfaite, la municipalité de Sain-Bel demandera à la force publique de faire rétablir son droit.

Nous tenons aussi à nous faire l’écho d’une nouvelle explosion de compteur Linky dont il va être difficile de nier, cette fois encore, la possibilité même (c’est la réponse habituelle d’ENEDIS : « nos compteurs ne peuvent exploser »), car celle-ci a, cette fois, été filmée sous divers angles par des témoins.Une seconde explosion de Linky a eu lieu ce week-end, blessant un pompier : https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-malo-35400/saint-malo-incendie-dans-un-restaurant-italien-un-pompier-blesse-5917980

LE DÉNI DE RÉALITÉ, ÇA SUFFIT !

Bien cordialement,

Serge Rivron, adjoint délégué,

Mairie de Sain-Bel Courriel :   contact@sain-bel.frStandard : 04 74 01 24 80Place de la mairie 69210 Sain-Bel
Cet article a été publié dans Accueil, Energie-climat avec le mot-clé , , , , . Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.