Une réforme discrète et hop ! la France est revenue à l’Ancien Régime

Voilà qui concerne le CADE et toutes les associations de défense de l’Environnement: les Directions départementales interministérielles ( DDI) placées sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur ! Ce texte change fondamentalement la façon d’administrer le pays, subrepticement. Un décret, pris au cœur de l’été, a modifié radicalement la façon d’administrer le pays. Désormais, tout ce qui organise la vie sociale locale (urbanisme, biodiversité, éducation…) est devenu le fait du ministère du « maintien de l’ordre ». La mise en œuvre de l’état d’urgence l’illustre déjà, explique l’auteur de cette tribune.

Nous connaissions déjà le droit à dérogation au Code de l’Environnement (décret n°2020-412 du 8 avril 2020),  maintenant accordée selon le bon vouloir des Préfets, voilà ce qui va encore compliquer davantage la lutte citoyenne.  LIRE UTILEMENT ARTICLE REPORTERRE

Le social, l’écologie… désormais subordonnés au maintien de l’ordre

 

Cet article a été publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation, Energie-climat, Pollution, Transport avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *