Biodiversité, de mauvaises surprises

BIODIVERSITE, DE MAUVAISES SURPRISES – l’OFB doit s’occuper de biodiversité terrestre, d’eau douce, et des milieux marins. Un lancement d’autopromotion par E.Macron sur ses skis à Chamonix, pour le moins raté!
« l’Office français de la biodiversité (OFB), est le nouvel organisme né de la fusion de l’Agence française pour la biodiversité et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ».
Evidemment, fusionner deux organismes, c’est de l’optimisation, comprendre « réduction des crédits » en novlangue: « On réalise avec surprise que le budget va être bien inférieur à tout ce qui avait été annoncé car il est amputé. Environ 41 millions d’euros vont être versés aux chasseurs, via la redevance cynégétique et 30 millions sont engloutis par le [plan Écophyto|Le plan national Écophyto a été lancé en 2008 avec pour objectif une réduction de l’usage des pesticides de 50 % en dix ans.] qui, au passage, n’a jamais montré son efficacité. Si on ajoute d’autres petits prélèvements, le budget de l’OFB se révèle inférieur à la somme des budgets de l’ONCFS et de l’AFB. On découvre que le budget disponible en début d’année pour certaines directions est déjà réduit d’un quart ou d’un tiers, et qu’il va falloir abandonner certaines actions et projets, revoir certaines missions à la baisse. »
LIRE L’ARTICLE

Cet article a été publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *