Concentrateur Linky : comment « couper » les ondes ?

Un témoignage intéressant est paru dans le mensuel « Rebelle santé » de février 2020 et il montre comment les citoyens sont obligés de se débrouiller pour se prémunir contre les effets secondaires de l’installation du système Linky.

Énormément de témoignages ont été produits concernant la servitude imposée par Enedis en utilisant la partie privée de notre réseau électrique pour lui injecter du CPL par son « compteur » et monnayer les informations personnelles ainsi récoltées.

Mais n’oublions pas que, dans le système Linky, il y aussi ce fameux concentrateur qui récupère tout d’abord, en CPL, ces informations personnelles collectées par tous les compteurs Linky qui lui sont raccordés, puis les retransmet, la plupart du temps en téléphonie mobile 2G GPRS, au centre de traitement d’EDF ou à des partenaires d’Enedis, cette société s’étant déclarée Opérateur Big Data.

Ce concentrateur est donc un double producteur de champs électromagnétiques dans la bande de fréquence #100 KHz (pour l’instant) et dans la bande de fréquence 800-900 MHz.

Ce témoignage concerne la présence d’un concentrateur Linky à proximité (25 mètres) d’une maison. Il montre comment Enedis se moque totalement de la réalité de l’impact de son système et avance, encouragé encore récemment par la Commission de Régulation de l’Énergie.

Retrouvez ce témoignage ici

 

Cet article a été publié dans Accueil, Distribution, Énergie, Linky. Mettre en signet le permalien.

One Response to Concentrateur Linky : comment « couper » les ondes ?

  1. Rebelle dit :

    Il existe un moyen assez simple, certes illégal mais légitime, de ce prémunir à la fois des nuisances électromagnétiques et du captage de données. C’est celui qui consiste à désactiver le concentrateur. Cela est facilement possible, notamment en zone de faible densité de population, là où les concentrateurs sont situés en bord de route, au bas des poteaux électrique (le plus souvent en bois), en proximité des transformateurs juchés en haut de poteaux de béton. Ces concentrateurs sont abrités dans des coffrets jaune pâles. En les ouvrant à l’aide d’un gros tourne-vis ou d’une clé spéciale (triangle femelle), on découvre un coupe circuit en bas à droite. Il suffit de le basculer vers le bas. Les Linky deviennent aussitôt de banals compteurs et plus personne dans le quartier ne souffre plus des radiations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *