Projet de mines d’or autour de Cambo !

carte_administrative_per_kanbo

Carte de demande de permis déposée

 La société Sudmine a fait une demande de « permis exclusif de recherche de mines d’or et de substances connexes » sur un territoire de 126km2 autour de Cambo. Le dossier est en cours d’instruction à la préfecture, qui n’a pas voulu transmettre au CADE le dossier intégral. Il ne sera à la disposition du public qu’une fois l’avis du préfet rendu. Seules les entreprises qui voudraient concourir aussi à la prospection peuvent consulter le dossier.

Les communes concernées sont celles de : Ainhoa, Cambo, Espelette, Halsou, Itxassou, Jatxou, Larressore, St Pée, Sare, Souraïde, Ustaritz.

L’exploration s’apparente en fait plus à une étude de faisabilité pour une exploitation. En effet, si ce permis est demandé, c’est que les bases de données géologiques ont déjà recensé les sites aurifères potentiels autour de Cambo. Vu la conjoncture internationale actuelle, et vu l’assouplissement du code minier engagé par le gouvernement, ces sites pourraient devenir dorénavant rentables à exploiter pour les compagnies minières. L’exploitation, outre les surfaces d’espaces naturels ou d’exploitations agricoles confisquées, s’accompagne de l’utilisation d’une grande quantité de ressource en eau, et de l’utilisation de produits chimiques (mercure et cyanure de sodium notamment pour l’or), du concassage de pierres libérant d’autres produits comme l’arsenic, souvent associé à l’or dans les sols. Tout ceci engendre un risque de pollution de l’air, des sols, de la nappe phréatique et des cours d’eau.

Les mairies vont être consultées très rapidement sur ce projet (dès la semaine prochaine), sans débat démocratique préalable, par refus de l’administration de donner au public les informations qui concernent pourtant directement notre environnement. Les conseils municipaux ont donc un rôle important à jouer, même si leur avis n’est « que » consultatif.
En effet, avec la modification en cours du code minier, si ces dispositions sont adoptées, il est prévu que le bénéficiaire du permis de recherche (celui qui est demandé aujourd’hui par Sudmine) puisse faire ensuite une demande d’exploitation qui ne serait pas soumise au dépôt d’un dossier complet, l’autorité administrative se fondant sur celui qui a été présenté lors de la demande d’exploration. Par ailleurs, le silence de l’administration pendant trois mois vaudrait acceptation.

L’enjeu est donc important. On fait passer sur le terme de simple « recherche » une exploitation plus que probable.

Bien loin de la volonté affichée récemment par le gouvernement de permettre la participation du public à la prise de décision quand l’environnement est impacté, ce projet démarre donc dans une opacité quasi-complète, de très mauvais augure.

A suivre dans les tous prochains jours !

Cet article a été publié dans Accueil, EAU, Mines, Pollution. Mettre en signet le permalien.

2 Responses to Projet de mines d’or autour de Cambo !

  1. Pingback : Projet de mines d’or autour de Cambo ! | ...

  2. Pingback : Sketch d'imprimante