Stop aux négociations commerciales, à l’OMC et ailleurs

250 ONG et syndicats appellent l’OMC et les Etats à cesser toutes les négociations en cours portant sur des projets d’accord de commerce et d’investissement dans une lettre ouverte.

Alors que la pandémie de Covid-19 frappe une très grande part des pays de la planète et que partout, les gouvernements sont confrontés à des pénuries de fournitures médicales (masques, respirateurs, tests, médicaments), il serait inconcevable de poursuivre des négociations dans ces conditions. Qui plus est parce que de nombreux pays pauvres ne peuvent suivre des négociations qui les concernent et se déroulent dans la plus grande opacité.

Les signataires de ce courrier appellent au contraire les États à supprimer tous les obstacles, y compris les règles de propriété intellectuelle, dans les accords existants pour faciliter « un accès rapide et abordable aux fournitures médicales, telles que les médicaments, les appareils, les diagnostics et les vaccins vitaux ». Ils proposent de « reconnaître que la pandémie du COVID-19 nécessite de repenser fondamentalement les types de règles qui sont négociées dans les accords commerciaux ». Au nom de la santé de millions de personnes, il est temps de privilégier la santé sur le commerce à tout prix. letter-stopnegotiationsfocusonsavinglives_2020-04-17.fre

Signataires français: Aitec, Attac France, Collectif stop TAFTA, CADTM, Commerce Equitable France, Confédération paysanne, Coordination EAU bien commun, France Nature Environnement, Les Amis de la Terre France, Notre Affaire à Tous, Reseau ROOSEVELT.IDF, Bio consom’acteurs

Cet article a été publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation, Droit à l'eau, Energie-climat avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *