LINKY – SMART CITY – Un point d’étape

Transmises par S.L’homme – Nouvelles compilées par l’excellent collectif du Vallon (12), bonne lecture…De nombreux points peuvent concerner et inspirer nos réflexions locales.

(image Banque des territoires)

Au sommaire  : 1- Pétitions contre la WIFI publique dans les communes du Vallon et du sud-Aveyron 2Film « Ondes Sciences et Manigances » à partager largement. 3Enedis condamné :  pour cause de surfacturation d’un compteur Linky. 4Annie Sasco, épidémiologiste mondialement reconnue, émission France Culture. 5- Smart City  : la reconnaissance faciale arrive en France….avec le prix « Coup de Cœur » aux Trophées de la Sécurité 2015. 6- Smart City et safe city : micros espions et drônes à St Etienne, le maire veut étouffer le débat. 7- Smart City  : deux étudiantes dans un appartement totalement connecté pendant un an. 8-  Smart City toujours : Emploi, police, justice : les algotithmes prédictifs vontils bientôt faire la loi ? France Inter. 9- Le collectif duVallon  a écrit à la mairie de Cransac pour dénoncer une expérimentation de « ville connectée«  sans aucun débat démocratique. 10- Le SCOT, Schéma de cohérence territorial de l’ouest-aveyron (Rodez, Marcillac, Villefrance, decazeville…) est en discussionLe numérique y est abordé. L’ association agréée environnement le Comité Causse Comtal porte un regard très critique sur ce projet.

la CGT déconnecte Linky:

Ce mercredi matin, le syndicat CGT Energie a annoncé avoir déconnecté des compteurs électriques « intelligents » Linky. Objectif avoué : empêcher Enedis de procéder à des baisses de puissance chez les consommateurs qui n’ont pas payé leurs factures.   

Selon la CGT Énergie, plusieurs milliers de foyers des Pyrénées-Orientales sont concernés. Le syndicat vient en effet d’annoncer qu’il avait fait désactiver plusieurs concentrateurs permettant de contrôler à distance les compteurs électriques « intelligents » Linky. « Ce mercredi matin, les techniciens ont pris leurs responsabilités, résume le secrétaire départemental du syndicat, Xavier Charreyron. Sur le département, il y a désormais beaucoup de concentrateurs Linky où il n’y a plus de cartes sources. On ne peut donc plus piloter ces compteurs à distance… » 

Enedis confirme et compte porter plainte

Le syndicat revendique clairement cette désactivation partielle du dispositif décidée, dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites, lors d’une assemblée générale des salariés locaux de l’énergie. « L’objectif est d’empêcher l’entreprise de couper ou de diminuer à distance la puissance aux clients, indique le trésorier départemental de la CGT Énergie, John Aubert. Il n’y a aucune incidence négative pour les usagers. »

De son côté, la direction territoriale d’Enedis confirme que 70 concentrateurs Linky ont été déconnectés ce mercredi en pays catalan, empêchant toute communication avec les compteurs « intelligents » de plusieurs milliers de foyers. L’entreprise précise cependant qu’il n’y a aucune conséquence sur l’alimentation électrique (pas de coupures…). Elle compte néanmoins porter plainte à la suite de cette opération qu’elle assimile à un « acte de malveillance ».

https://www.lindependant.fr/2019/12/18/p-o-la-cgt-energie-revendique-la-desactivation-partielle-du-dispositif-linky,8612741.php

Cet article a été publié dans Accueil, Énergie, Pollution avec le mot-clé , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *