Expériences municipales – s’impliquer pour la transition

ReportageA Dompierre-sur-Yon, des habitants viennent de planter un verger sur un terrain prêté par la commune. Ils mènent plusieurs initiatives, autour de chez eux, pour relocaliser tout ou partie de leur alimentation.

ARTICLE Fr3 VIDEO- Un verger, entièrement financé par des habitants vient de voir le jour sous l’égide du collectif local « Un coquelicot entre les dents ». Extrait: «  »les territoires sont alimentairement malades. Les communes ne sont pas autonomes pour leur approvisionnement quotidien. » Le degré d’autonomie alimentaire des aires urbaines n’est que de 2,1 %. « Les villes survivent car elles sont perfusées par le ballet des camions de la grande distribution. » La grande majorité des denrées sont cultivées trop loin des centres urbains. L’une des solutions est de relocaliser. »

Autre expérience d’un territoire résilientMalgré le chômage et la pauvreté, une ancienne ville minière devient un modèle de transition écologique – A Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais, l’équipe municipale tente d’ouvrir un nouvel horizon écologique et social pour les habitants, avec une politique volontariste dans les domaines de l’eau, de l’énergie ou des pesticides. (Premier volet d’un dossier de deux reportages). Récupération d’eau de pluie, « zéro phyto », panneaux solaires…Une facture énergétique divisée par dix pour les locataires HLM.

Cet article a été publié dans Accueil, Agriculture-Alimentation avec le mot-clé , , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *