Nucléaire et sécheresse

L’épisode de canicule et la chaleur qui en résulte a des conséquences non négligeables sur l’activité nucléaire civile en France.

La sécheresse est dramatique pour le refroidissement des réacteurs nucléaires qui ont besoin de beaucoup d’eau et c’est pour cela que les centrales nucléaires sont toutes construites aux abords de cours d’eau ou de façades maritimes. La sécheresse fait baisser le niveau de l’eau disponible, fait baisser le débit d’étiage des cours d’eau et augmente la température de l’eau disponible. Ces trois causes diminuent la capacité de refroidissement des réacteurs et augmentent donc le risque de surchauffe !

Or les canicules que nous empilons chaque année démontrent sans équivoque le réchauffement climatique et le nucléaire est dangereux dans ce cadre. Il nous faut dès à présent sortir du nucléaire et rationaliser nos besoins en énergie, sans privatiser, en gardant le contrôle et la planification publics (barrages notamment). LIRE: ARTICLE et pétition du réseau Sortir Du Nucléaire Bugey : https://www.sortirdunucleaire.org/petition2019

Cet article a été publié dans Accueil, Climat, Eau - Sites industriels, Énergie avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *