Programmation pluriannuelle de l’Energie: mobilisons-nous!

CNDP ImageProxy.mvcLa lettre de la CNDP l’affirme : « Le débat est bien lancé ! » « Les premiers chiffres l’indiquent : en quelques jours, 12000 visiteurs uniques, 200 questions ou avis sur le site, des dizaines de propositions de cahiers d’acteurs, une bonne fréquentation des réunions, par exemple 600 personnes à Grenoble, des dizaines d’initiatives annoncées dans les quelques semaines à venir. Malgré les critiques adressées à un dossier gouvernemental jugé par certains ambigu et un peu taiseux sur des sujets qui fâchent, la participation au débat public sur la PPE sera forte. Le sujet intéresse et mobilise. Evidemment les acteurs ayant un point de vue déjà bien affirmé, par exemple pour ou contre le nucléaire, tentent, comme c’est légitime, d’occuper le terrain.

Mais la très grande majorité des questions, contributions et avis notamment en réunions publiques sont loin de se limiter au sujet électrique qui ne représente d’ailleurs qu’une seule fraction de l’énergie. Elles portent d’une façon générale sur le niveau global des consommations énergétiques carbonées en relation avec la situation économique ou la croissance démographique. En progression ? Stables ? Décroissantes ? Dans quelle proportion ?

Elles s’interrogent sur la baisse du recours aux énergies fossiles en matière de carburants et de chauffage. Elles questionnent l’efficacité des efforts en termes de mobilité ou de bâtiment, d’agriculture et d’industrie. Elles tentent d’évaluer les coûts, présents et à venir, des énergies. Elles essaient d’interpeller des évolutions annoncées : le biogaz a -t- il un avenir ? Qu’est-ce qui bloque la progression de certaines ENR ? L’autoconsommation est-elle la fin de la solidarité ? Quelle place pour le service public ? Les innovations technologiques, par exemple l’hydrogène ou le stockage, vont-elles s’accélérer ?

Sur ces sujets, la majeure partie des participants, comme c’est normal, s’interrogent : pour se positionner, ils ont besoin de sources transparentes, d’informations fiables permettant d’objectiver les points de controverse et de repérer les zones d’incertitude. Nos concitoyens formulent une demande au fond assez simple auprès des grands décideurs de la filière – pétroliers, gaziers, électriciens, acteurs économiques, acteurs publics, investisseurs : partagez vraiment vos stratégies de court, moyen et long terme, mettez vos données et vos hypothèses sur la table afin que nous puissions nous faire une opinion et que le gouvernement puisse prendre les bonnes décisions ! »

de Jacques Archimbaud, Président de la Commission

Cet article a été publié dans Accueil, Energie-climat avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.