Analyse stratégique de la mobilisation climatique StopMCEDD – PostCOP21

De la COP21 au sommet pétrolier de Pau : lancement d’une stratégie d’action non-violente et déterminée pour le climat - par Jon Palais, militant Bizi, ANV-COP21, Alternatiba
01-Entrée-principale-MCEDD-DSC_0327-recadré-1024x525
Le sommet du pétrole offshore MCEDD (1), organisé dans le fief de Total à Pau, a été bloqué et perturbé par des militants climat pendant trois journées d’affilée, du 5 au 7 avril 2016. Des vagues d’actions non-violentes et déterminées ont permis de créer des conditions d’anormalité autour de cette rencontre entre les plus grandes compagnies pétrolières comme Total, Shell, BP ou ExxonMobil et des exploitants offshore, montrant ainsi qu’après la COP21, certaines choses ne peuvent plus se dérouler comme avant, et ouvrant la voie à une nouvelle séquence de mobilisation pour le climat.

Bloquer le sommet du pétrole offshore pour enclencher « l’après-COP21 »

C’est le mouvement Action Non-Violente COP21 (2), créé quelques mois avant la COP21, qui a lancé l’appel à bloquer le sommet MCEDD (3). L’appel n’a été lancé que le 26 février 2016 et pourtant, en seulement six semaines, cette campagne de mobilisation a rassemblé plus de 500 activistes climatiques, en pleine semaine, dans le « Camp Sirène », un camp climat installé au Village Emmaüs Lescar-Pau pendant 7 jours d’affilée, et a permis de mener des actions directes non-violentes massives et déterminées pendant les trois journées du sommet.

La suite de l’article ici : http://anv-cop21.org/de-cop21-sommet-petrolier-de-pau-lancement-dune-strategie-daction-non-violente-determinee-clima/

Cet article a été publié dans Accueil. Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.