Pollution de l’eau consommable (Landes)

des-analyses-devraient-en-dire-plus-resultats-attendus-pour-lundiL’eau impropre à la consommation dans les Landes…pas nouveau mais inadmissible. C’est l’ARS. qui a alerté sur cette pollution localisée. (Article Sud-Ouest)

Les associations de Consommateurs des Landes ( INDECOSA CGT, ADEIC, AFOC, CSF, CNL, famille rurale, UFC ) dénoncent la pollution des nappes phréatiques notamment par les pesticides qui rend cette eau non conforme à la consommation sans traitement. Elles font des propositions.

Les associations dénoncent que les investissements nécessaires pour rendre l’eau distribuée propre soient supportés financièrement seulement par les usagers domestiques. Les associations dénoncent les ponctions que l’Etat a opéré en 2017 sur les agences de bassin à hauteur de 175 millions d’euros au profit de l’Etat pour rétablir l’équilibre du budget et de 145 millions au profit de l’Agence française pour la biodiversité.
Les associations demandent :
• Que les pouvoirs publics prennent les arrêtés nécessaires pour imposer les périmètres de sécurité des captages, avec la mise en œuvre de zones exemptes de pollution, afin de respecter le principe énoncé par la loi : le préventif avant le curatif.
• Que les pollueurs soient les payeurs.
• Que les actions curatives mises en place par les distributeurs soient contrôlées par un organisme de contrôle indépendant.

 

Cet article a été publié dans Accueil, EAU, Eau - Santé Qualité, Pollution de l'eau avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.