Coordination Santé environnement du Pays-basque

La Coordination Santé environnement du Pays-basque communique - « Depuis deux ans, l’Agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation réclame sans succès les données de composition des sucres ajoutés dans les produits manufacturés mais l’agroalimentaire lui oppose le secret industriel. » – Le CRACKING  des fêtes et sucres ajoutés

Au cours de ces fêtes, vous avez sans doute consommé du chocolat, des gâteaux, d’autres produits transformés.

Avez-vous été vigilant sur la composition, avez-vous utilisé votre application YUKA ?

Avez-vous noté la présence de maltodextrine ou isoglucose et autres » sucres ajoutés ».

Une maltodextrine est le résultat du » cracking » ou hydrolyse d’un amidon (blé, maïs) ou d’une fécule (pomme de terre).

Elle est donc constituée de différents sucres (glucosemaltosemaltotriose,fructose, oligosides et polyosides) directement issus de cette réaction, dans des proportions qui

dépendent du degré de l’hydrolyse.

Dans l’industrie agroalimentaire, la réaction d’hydrolyse est obtenue généralement par voie enzymatique.

Au stade souhaité de la réaction, les enzymes sont désactivés par l’ajout de sulfites, par une baisse du pH ou encore un choc thermique à haute température.

La solution est alors purifiée puis souvent séchée Elle se présente alors sous la forme d’une poudre blanche inodore.

Ces opérations ont pour but de doper le pouvoir sucrant.

Ces ingrédients ne sont pas considérés comme des additifs donc rien n’oblige les fabricants à fournir les études pour démontrer leur innocuité.

Les rares expériences, dont nous disposons sur le rat, montre la toxicité du fructose sur le foie pouvant entrainer des cirrhoses mais surtout provoquant une très forte dépendance équivalente à celle de la cocaïne.

Depuis deux ans, l’Agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation réclame sans succès les données de composition des sucres ajoutés dans les produits manufacturés mais l’agroalimentaire lui oppose le secret industriel.

Coordination Santé environnement du Pays-basque – 05 59 51 02 90

 

Cet article a été publié dans Accueil, Energie-climat avec le mot-clé , . Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.