Un principe républicain bafoué par Enedis ?

Le principe républicain d’égalité n’existe pas pour Enedis

Si Bayonne et Mouguerre ont obtenu d’Enedis l’engagement de respecter le refus pour leurs administrés qui sont opposés à la pose du compteur Linky, ceci n’a pas été sans des conditions restrictives et parfois avec des heurts avec les sous-traitants d’Enedis chargés de la pose de ce compteur.

Mais nous apprenons qu’Enedis ne traite pas tous les français sur le même pied d’égalité.

Ainsi, à Paris, une lettre de la Mairie, adressée au Collectif SCALP nous apprend que :

« La Ville de Paris est bien consciente que la question du déploiement des compteurs Linky soulève des controverses et elle s”est toujours montrée à l’écoute des différents points de vue. Dans ce sens, elle a obtenu de la part d’Enedis de faire respecter le droit, pour les personnes qui y sont opposées, de refuser le nouveau compteur. Il est évident que ce droit doit s’appliquer sans discrimination au regard de la position des compteurs à l’intérieur  ou à l’extérieur des logements ainsi qu’au statut de propriétaire ou locataire du parc privé ou social. « 

Combien de privations de courant pendant des mois, combien d’augmentations de factures et combien de cas d’hypersensibilité faudra-t-il attendre pour qu’Enedis traite tous les citoyens sur un pied d’égalité ?

Cet article a été publié dans Accueil, Energie-climat, Non classé. Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.