EAU – Quelques pavés dans la mare

 - Au Royaume-Uni, la privatisation de l’eau sous le feu des critiquesLe gouvernement hausse le ton contre les gestionnaires du réseau, accusés d’engraisser leurs actionnaires et de fournir un mauvais service. Le Labour appelle à renationaliser. Tiens, tiens…l’article en clair: DEPRIVATISER un comble

- Information sur les Etats généraux de l’eau à Toulouse : de quoi donner des idées à d’autres citoyens de nos territoires, consultez le programme!.
Capture egtAlors que la métropole toulousaine a engagé la procédure de choix d’un nouveau mode de gestion de l’eau et de l’assainissement, la société civile se mobilise en faveur d’une gestion publique de l’eau, et organise à cet effet des Etats généraux de l’eau auxquels participeront une journée durant de nombreux intervenants mobilisés en faveur d’une gestion publique équitable et soutenable à l’échelle de la métropole.

- A ne pas manquer: Cash Investigation – « L’eau : scandale dans nos tuyaux » le mardi 13 mars 21 h sur France 2 http://fricc.over-blog.com/2018/03/cash-investigation-l-eau-scandale-dans-nos-tuyaux-le-mardi-13-mars-21-h-sur-france-2.htmlPublié le 3 mars 2018 par Jean-Luc Touly

Vous l’utilisez, la buvez tous les jours. Vous la payez sans y prêter attention. Un réflexe machinal, ouvrir le robinet. Pourtant, en France l’eau que vous consommez représente un énorme marché qui pèse 9 milliards d’euros par an. Un marché dominé par deux géants français Veolia et Suez

A Nîmes, l’équipe d’Élise Lucet a eu un tuyau. Parmi les grandes villes françaises, la commune détient un record : celui des fuites d’eau. Près de 30% de l’eau que paient les habitants se perd avant d’arriver chez eux. Depuis près de 50 ans, les canalisations de Nîmes sont aux mains de la même entreprise: la SAUR

Nous vous révèlerons que le n°3 français de l’eau semble se préoccuper davantage de ses comptes plutôt que des canalisations. Au risque d’un énorme gaspillage. Ailleurs, en France, la même société n’hésiterait pas à refuser l’eau à des usagers en difficulté.

La journaliste Marie Maurice a enquêté sur un dossier explosif où se mêlent lettres d’un mystérieux corbeau, information judiciaire pour corruption et plaintes d’entrepreneurs. Ce dossier, c’est celui des eaux usées en Ile-de-France : 9 millions d’usagers, et 1,2 milliard d’euros de budget annuel. Avec en toile de fond la plus grande usine d’épuration d’Europe.

Grâce à des témoignages inédits mais aussi à des documents exclusifs, nous allons vous révéler par exemple comment l’un des mastodontes français de l’eau aurait tenté d’écarter un concurrent étranger.

Cash Investigation vous plonge dans les eaux troubles des plus gros contrats de l’eau français…

Après la diffusion du documentaire, Élise Lucet poursuit le débat sur le plateau de Cash avec ses invités, responsables politiques et spécialistes.

 

Cet article a été publié dans Accueil, Droit à l'eau, EAU avec le mot-clé , , , . Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.