EAU – réforme territoriale, la compétence Gemapi

Le transfert de la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) fait partie de la réforme territoriale: La compétence GEMAPI comprend l’aménagement d’un bassin ou sous-bassin versant (milieux aquatiques), l’entretien et l’aménagement des cours d’eau, canaux, plans d’eau, berges (milieux aquatiques mais aussi prévention des inondations), la défense contre les inondations et la mer (prévention des inondations), la protection et restauration des écosystèmes aquatiques (milieux aquatiques).

Le transfert de la compétence GEMAPI doit se faire au plus tard le 1er janvier 2018, de l’État, des départements et des communes vers les Établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI à FP), c’est-à-dire les intercommunalités de types métropoles, communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes. Voici une analyse dans le réseau citoyen de l’eau:  « Le transfert de la compétence GEMAPI, une malfaçon législative de plus »

Si vous êtes intéressés par ce sujet, voici un article pertinent concernant les causes et le traitement du recul du trait de côte à partir d’un exemple régional, et qui aborde des réponses de type technique à ce problème – http://eau34.ouvaton.org/index.php?id=92

-La situation du littoral et les rapports du BRGM pour l’Aquitaine. -http://www.observatoire-cote-aquitaine.fr/Les-risques-cotiers-53  et un article et un autre article de presse pour l’Aquitaine.

Capture blog laiméDocumentation liée:  voici aussi un article de fond du réseau militant, plus ancien mais bien documenté concernant l’extraction de sable (blog M.Laimé): https://blog.mondediplo.net/2015-11-04-Guerre-du-sable-sur-les-cotes-de-France


Cet article a été publié dans Accueil, EAU avec le mot-clé , , . Mettre en signet le permalien.

Les commentaires sont fermés.